126. On ne construit pas tout son business dans le jardin d’un autre

Le 1er novembre, Facebook décidait d’exclure certaines pages et leurs créateurs au motif qu’ils n’avaient pas respecté les guidelines de la plateforme.

Une sanction qui n’est pas exceptionnelle mais très visible car il touchait des pages aimées par des millions de gens comme celle du réseau Firerank, petite entreprise faisant travailler une trentaine de personnes pour faire du contenu viral. Un acte qui n’est pas anodin pour l’avenir de la société mais qui nous rappelle la toute puissance de ces plateformes.

Facebook, Google, YouTube, Apple ont dans leur main l’avenir de nombreuses entreprises. Ce sont des entreprises qui gèrent leurs plateformes en fonction de leur revenus et de leur propre stratégie. Ne dépendre que d’elles ou que de l’une d’elle est potentiellement très dangereux. Sur Internet, on a eu tendance à oublier une règle importante du business : diversifier ses sources de revenus pour ne pas se rendre dépendant.

C’est pour cela que je tiens autant à l’éco-système numérique et global, hors web donc, que l’on doit se créer autour de sa marque personnelle et de son activité.

Liens de l’épisode :

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *