139. Vous n’aviez pas besoin d’être un mouton du Black Friday !

J’ai enregistré cet épisode en fin de Black Friday. Une journée très surprenante tant la déferlante d’offres et de pubs fut importante. Pour autant, je pense que tous les vendeurs ne doivent pas se sentir obligés de faire le Black Friday.

De nombreux commerçants physiques et en ligne se sont lancés dans le Black Friday alors qu’ils n’en avaient probablement pas besoin et surtout qu’il leur était difficile d’en tirer profit. La déferlante Black Friday de cette année profite aux gros acteurs mais pas aux petits.

Le commerce c’est toujours la rencontre entre un acheteur et un vendeur. Pendant des journées comme le Black Friday, les deux parties essaient de maximiser leur profit personnel dans un temps limité :

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

  • Côté commerçants, l’objectif est d’attirer l’attention du client sur ses offres et bien entendu lui vendre ses produits. Chacun a donc utilisé toutes les stratégies disponibles pour attirer du monde : promos, affiches, mails, sms, sites, pubs Facebook…. Résultat => saturation de l’espace !
  • Côté consommateurs, on leur promet de grosses affaires alors ils attendent de faire de vraies bonnes affaires. Le temps est compté pour eux pour profiter de belles offres donc ils visent directement les belles offres. Et une réduction ne suffit pas, il faut une vraie bonne offre, il faut brader.

Ce petit jeu fait avant tout les affaires des gros distributeurs et gros commerces. Ils ont puissance de feu incomparable, des marges confortables et du volume. A côté, les petits commerçants ont désespérément essayé d’attirer l’attention dans cette déferlante Mais difficile d’être visible avec une petite promo parmi des milliers de promos.

Hors, en dehors de vider les stocks et faire rentrer du cash, l’intérêt des promos c’est bien de se rendre visible, d’activer des anciens clients et trouver quelques nouveaux clients intéressants avec un appât intéressant. Le soucis, c’est que ce jour là les clients attendant tout simplement que vous bradiez. Et c’est le piège.

Nous vivons dans une époque où nous avons beaucoup de mal pour se faire une véritable idée sur les prix. Une petite baisse de prix n’a souvent aucun effet réel sur les ventes. A la limite vous allez pousser certains à anticiper leur achat alors qu’ils sont convaincus de la valeur de ce que vous vendez et l’achètent tout de même plein tarif si c’est dans leur budget.

Une grosse baisse de prix peut attirer de nouveaux clients mais qui ne seront peut être jamais prêt à acheter à votre prix réel. Ils profitent de l’opportunité. En plus, les faire venir va vous coûter du temps et de l’argent.

Le Black Friday n’est pas une obligation

Les grands distributeurs ont saisi cette tradition américaine pour créer un nouvel événement commercial qui leur permet d’anticiper sur les ventes. Mais en tant que commerçant, vous n’étiez pas obligés de vous brader le jour du Black Friday !

Surtout, l’animation commerciale doit être faite toute l’année. Vous pouvez et devez avoir votre propre calendrier vous permettant de faire des promos tout au long de l’année, vous pouvez créez vos propres évènements, profiter d’espaces et de périodes moins surchargées.

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *