142. Quand ça veut pas, ça veut pas ! Episode #fail

Aujourd’hui je voulais vous parler de créer du contenu conversationnel. Sauf qu’au bout de 10 tentatives d’enregistrement j’ai du me rendre à l’évidence : je n’y arriverai pas ce soir ! Alors ce soir je vous parle finalement de cette expérience et des difficultés à enregistrer. Bonne écoute !

Le web est trompeur. Vous lisez, regardez, écoutez en permanence des contenus qui vous semblent parfaits. Mais vous ne voyez pas la somme de ratés, d’hésitations, de questionnements, de recommencements qu’il y a derrière. Vous ne mesurez pas non plus le nombre de renoncements. En dehors des vôtres bien entendu.

Cet épisode est l’exemple parfait que parfois on n’y arrive tout simplement pas. J’aurai pu abandonner, mais je ne voulais pas briser la chaîne. Au bout d’un moment ce nombre de ratés fut tellement hallucinant pour moi, que c’est devenu un contenu qui s’imposait à moi. Une autre forme de magie du quotidien.

En tant que créateur de contenu, vous devez être une éponge pour absorber tout ce qui passe autour de vous, tout ce qui se passe en vous aussi : comment les gens agissent et réagissent, comment vous agissez et réagissez, comment ils pensent, comment vous pensez, comment les choses évoluent autour de vous, comment vous évoluez vous dans ces choses. 90% de ces bribes de vie ne vous serviront à rien sur l’instant, et peut être même à rien tout court. Et parfois ça bouscule tout car finalement ça s’impose à vous tout simplement.

Cet épisode est juste l’histoire d’un épisode de podcast que je n’arrivais pas à enregistrer. Je pouvais le garder dans ma tête avec ces fois où je n’ai pas démarré le micro, où j’ai éteint le micro par inadvertance, où j’ai regardé l’écran de la vidéo au lieu de regarder l’objectif, où j’ai mis 2 heures à tourner 2 minutes de vidéo, où j’ai laissé un contenu dormir 14 mois dans mes archives en attendant de le publier réellement. Impossible de quantifier ces ratés mais ils sont là dans ma petite valise de créateur. Heureusement, pour ce podcast elle n’est pas trop lourde à porter.

C’était la première fois que j’ai eu besoin de 10 tentatives pour faire un épisode, et encore même pas celui prévu. Si je devais recommencer 10 fois un enregistrement pour faire 1 épisode, je n’aurai jamais pu en faire 142. L’entraînement, les petites habitudes et routines, font que c’est généralement bien plus facile. Régulièrement je rate l’intro, je recommence et c’est parti. Mais oui parfois, c’est bon aussi de se rappeler qu’on n’y arrive pas du premier coup et que c’est le cas de tous les créateurs de contenu. Ce n’est pas grave, il suffit de souffler et réessayer.

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *