143. Comment rendre son contenu plus conversationnel ?

La conversation c’est un peu le Graal. Le truc qui semble nous échapper et qui pourtant fait toute la différence tant pour le créateur que pour son audience.


Les trois aspirations de tout être humains sont être écouté, être compris, compter pour les autres. Ce sont celles du créateur de contenu comme celle de toute personne de son audience. La conversation est le liant entre le créateur et son audience. Et c’est elle justement qui assure que ces aspirations sont bien respectées. Pourtant, la conversation est de plus en plus compliquée à assurer et développer sur les blogs mais sur le web en général. Voici quelques astuces pour rendre son contenu plus conversationnel.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

1 – Etat d’esprit et intention

La discussion est avant tout un état d’esprit. Ce qui est important, c’est que votre blog pique l’intérêt des lecteurs et leur donne l’impression que le contenu a été créé spécialement pour eux.

Vous devez créer un sentiment de connexion avec votre lecteur. Et cela passe par la profondeur de la relation que vous créez et l’ouverture à la discussion. Adressez-vous à un lecteur spécifique et parlez lui directement de son problème

2 – Penser « Je » et « tu »

Vous parlez à quelqu’un directement. Mais ne vous méprenez pas pour autant sur le tutoiement et le vouvoiement. Vous pouvez être faux et distant en tutoyant et proche et chaleureux en vouvoyant. Le vouvoiement peut être singulier, vous pouvez vouvoyer quelqu’un et l’appeler par son prénom. Vouvoyer ne vous empêche pas de vous adresser directement à la personne.

En revanche, certains signes traduisent que vous ne vous adressez pas à une personne, mais à une masse globale. C’est le cas de la formule « certains d’entre-vous ». Evitez les formules comme « certains d’entre-vous savent que c’est difficile de faire du contenu» et préférez « vous savez que c’est difficile de faire du contenu. »

Personnellement je penses “tu” et je dis “vous” mais peut-être un jour…

3 – Travailler un style plus informel

Vous avez probablement une habitude de l’écrit plutôt scolaire, strict ou professionnel. Le français est une langue très riche sur ce plan mais assez peu adapté à un écrit web. Quelques conseils sur ce point :

  • parlez directement à la personne,
  • oubliez le formel, adoptez le proche, le chaleureux, le positif qui donne envie, qui montre de l’empathie,
  • adoptez un style décontracté, un style plus relâché mais pas pour autant familier,
  • optez pour une construction grammaticale directe et la voix active
  • faîtes des phrases courtes, des paragraphes courts (c’est tout bonus en plus pour l’ergonomie).

4 – Laissez « l’espace » pour répondre

Bien entendu, techniquement les blogs et réseaux sociaux ont des espaces de discussion attachés à tout message. Mais s’ils sont de moins en moins utilisés c’est aussi parce que nous nous sentons de moins en moins invités ou conviés réellement à le faire.

Beaucoup de blogueurs utilisent des petites questions en fin d’article, façon appel à l’action mais ils tombent comme des cheveux sur la soupe si on n’a pas senti tout au long de l’article que vous aviez envie d’échanger.

Ce n’est pas pour autant simple, car un billet de blog est construit comme un produit fini : intro, développement, conclusion. Mais vous devez montrer que vous êtes ouvert à la discussion, que vous réfléchissez au sujet, que vous êtes ouvert aux remarques, aux bonnes idées. Vous ne devez pas avoir un ton péremptoire façon docteur spécialiste intouchable. Vous êtes dans la discussion, pas dans la conférence ou le cours magistral.

Retenez toutefois que certains contenus s’y prêtent mieux que d’autres. Les articles listes sont plus simples. Il est plus facile de réagir à un point de la liste et vous pouvez demander comment compléter la liste. Les commentaire sur Medium sont aussi bien plus pertinents pour la discussion sur ce point.

5 – Ayez le sourire

Je me répète, mais nous n’aimons pas parler aux grincheux et aux gens pénibles. Vous devez donc être ouvert, bienveillant, souriant et le laisser transparaître dans vos propos. Vous partagez du contenu parce que vous le souhaitez alors faites le avec le sourire.

Cette bienveillance est aussi un élément essentiel dans votre rôle de chef de tribu de la communauté que vous espérez monter autour de vos contenus. Le leader d’une communauté doit protéger la communauté de l’extérieur, mais aussi assurer que tout le monde se sente bien à l’intérieur, que chacun puisse s’exprimer sans avoir peur de le faire. Vous ne devez pas craindre les remarques et questions et vous devez les encourager.

Vous ne devez pas non plus considérer que vous êtes le seul à pouvoir répondre. La discussion se fait à plusieurs et vous devez aussi laisser la place à d’autres personnes qui vous suivent et vous apprécient le soin de pouvoir répondre s’ils ont des éléments pertinents. C’est ce qu’on appelle « faire circuler le micro. »

Cette liste n’est bien entendu pas fermée. Nous avons tous nos petites astuces et tactiques sur le web comme en dehors pour briser la glace, faire naître des liens et des discussions. Alors n’hésitez pas à partager vos expériences.

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *