171. Les bons conseils de Maximus pour la vidéo et YouTube

Maximus est mon premier invité dans le podcast. Ce pro de la vidéo a une chaîne YouTube remplie de tutoriaux et a soudé autour de lui une communauté forte et dynamique. Il s’est aussi lancé dans la vente de formations en ligne. Je l’ai donc invité pour parler de vidéo, de YouTube mais aussi de sa démarche pour lancer ses formations et développer ses activités. Et vous verrez que si je l’ai invité c’est que nous nous retrouvons fortement sur la logique de publier beaucoup, de contenu minimum viable et de ne pas chercher la perfection.

La petite histoire de cet épisode

En 2016, un de mes trois mots était vidéo. Je voulais alors plonger dans ce média que je connaissais assez peu en tant que créateur ou alors d’une manière très basique : tourner, couper, diffuser. Mais je ne faisais pas de montage, pas de face caméra, pas vlog. J’ai terminé l’année 2016 par le défi de vloguer tous les jours.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

En 2016 et en 2017 j’ai ingurgité beaucoup d’heures de vidéos, formations, livres sur le sujet. Comment filmer, monter, diffuser, utiliser au mieux YouTube. J’ai investi beaucoup en temps pour gagner en compétences, un peu d’argent en matériel, beaucoup en huile de coude pour produire de la vidéo.

Dans ces heures de recherche et d’expérimentation, probablement en tapant « Comment monter… » je suis tombé sur la chaîne YouTube de Maximus. A ce moment là j’ai accroché à son style, à son personnage, à ses compétences. Enfin un mec qui semble à la fois sérieux et compétent en vidéo mais pas chiant. Je me suis ainsi abonné à sa chaîne suivant ses aventures et le développement de ses abonnés. J’ai souvent relayé certains de ses conseils non techniques et dans lesquels je me retrouve complètement : raconter une histoire, capter l’attention…

Bien entendu si je vous raconte tout ça, c’est que ça illustre totalement ce que je raconte dans le podcast depuis des mois. Maximus est devenu mon prof de vidéo. Il n’est pas le seul et j’ajoute dedans Tim Schmoyer de VideoCreators et Amy Schmittauer dont j’ai acheté une formation, et/ou un bouquin ou participe au Patreon. Logiquement après avoir visionné des heures de vidéo de Maximus, j’ai aussi acheté sa formation Da Vinci Resolve.

En la suivant, je m’épargnerai des heures de recherche. En l’achetant je le remercie pour toute la valeur apportée gratuitement. La parfaite illustration de la phrase de Simon Sinek :

« Les gens n’achètent pas ce que vous faites ; ils achètent pourquoi vous le faites »

Logiquement, au moment de parler vidéo, YouTube et développement d’activité, j’ai pensé à Maximus. A l’échelle de YouTube, il a une petite chaîne, environ 11000 abonnés. Mais il a bâti une belle relation faite sur l’apport de valeur. Loin d’un business basé sur l’audience pure, qui amène souvent à faire n’importe quoi, il a lancé sa Maximus University il y a quelques temps.

J’avais donc envie de parler de tout ça avec lui et au fil de la discussion, il a confirmé ce que je pensais en le connaissant seulement par ses vidéos. Nous avons une approche similaire de l’apport de valeur, de l’approche humaine, des compétences, du contenu minimum viable qu’il faut itérer de multiples fois.

Liens rapides

  • [6:38] : Son parcours et le pourquoi de la création de la chaîne
  • [11:25] : Pourquoi il a lancé des formations
  • [21:54] : L’avenir de YouTube
  • [23:34] : Qualité vs Quantité vs Humain
  • [28:03] : Le matériel
  • [34:02] : YouTube et business model

L’épisode en quelques phrases

« Que tu aies 200 abonnés ou que tu en aies 200.000, c’est la façon dont tu les vois et comment tu décides de traiter et interagir avec ton audience qui fait la différence. » [3:20]

« Les imposteurs et les menteurs sont démasqués très très vite » [5:53]

« YouTube peut devenir un vrai réseau social mais ils doivent faire mieux que ce qu’ils font maintenant… et respecter les créateurs. » [22:55]

« Plutôt que de tricher avec l’algorithme il y a une composante humaine ultra-importante. Déjà comprendre l’humain comment il agit, comment il réfléchit. » [24:10]

« Ce qui est important c’est de ne pas attendre la vidéo parfaite. Il faut débiter en quantité et tu réajustes le tir. YouTube c’est comme une startup. Tu fais une vidéo basique viable au minimum puis tu fais de l’itération. Ce qui est génial c’est que les gens disent ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas. » [24:30]

« Le problème c’est qu’on oublie de mettre en avait ‘faire’. On te dit ‘soit bon’ on ne te dit pas ‘fait et voit ce qui se passe’. » [26:45]

« Casey Neistat a tout ce matériel parce qu’il l’a mis en danger pour faire ses vlogs. Et aujourd’hui c’est grâce au vlog qu’il peut se payer n’importe lequel de ces matériels. » [33:45]

Liens cités pendant l’épisode :

  • Le livre YouTubeur de Jean-Baptiste Viet. Un livre intéressant pour se familiariser avec le fonctionnement et la logique de YouTube. Il fait partie de mes lectures de 2017.
  • Le livre Free de Chris Anderson : ancien mais incontournable sur l’économie de la gratuité.
  • Le plugin Chrome TubeBuddy pour optimiser son SEO sur Youtube
  • Le plugin VideoIQ dont il parle aussi et qui fait la même chose

Les liens pour suivre Maximus :

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *