185. Adoptez la POSSE attitude !

Pardonnez moi pour ce jeu de mots, mais il y a derrière un modèle de publication qui me semble le plus sain. Alors que les plateformes comme Facebook sont discutées et critiquées, un retour aux vieux outils me semble plus que salutaire. C’est tout l’enjeu de passer du modèle PESOS au modèle POSSE.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Les plateformes telles que Facebook sont fortement critiquées. Même si le mouvement de retrait après l’affaire Cambridge Analytica n’a eu qu’un effet que très limité, et ce n’est pas étonnant, la remise en question de leur place sur le web doit être bien plus forte.

Ces plateformes se sont construites pour attirer le maximum de contenus au détriment de ce qui faisait la richesse première du web : le lien, la capacité d’ajouter des contenus qui ont chacun une adresse spécifique et universelle voire durable : l’URL.

Cette affaire, mais surtout les évolutions du fil d’actualité, des algorithmes d’Instagram, la démonétisation chez YouTube… font logiquement réfléchir beaucoup de producteurs de contenus. Google est redevenu la source numéro 1 de trafic, des médias sans site ouvrent des sites et même des influenceurs ou socialtubeurs construisent ou re-construisent un éco-système numérique complet : site, e-mail, réseaux sociaux.

POSSE vs PESOS

POSSE : Publish (on your) Own Site, Syndicate Elsewhere et PESOS : Publish Elsewhere, Syndicate (to your) Own Site sont deux modèles de publication opposés. POSSE privilégie votre propre site (ou blog) comme émetteur principal d’information. PESOS, considère que vous publiez d’abord sur des services tiers et que vous archives ensuite sur votre site.

Dries Buytaert a bien illustré le concept dans un billet, et les commentaires qui vont avec, apportent de bons éclairages.

PESOS vs POSSE par Dries Buytaert

Nicolas Hoizey avait publié un billet (en anglais) expliquant pourquoi Medium est à éviter et que le coeur de vos contenus doit être sur votre plateforme. POSSE est une approche développée par le collectif Indieweb qui propose des pistes pour l’implémenter.

L’approche POSSE est moins sexy et plus complexe

Je privilégie le modèle POSSE car il vous rend maitre et vraiment propriétaire de votre plateforme de publication et de la manière dont vous publiez vos contenus. Sur votre site ou votre blog, vous gérez aussi bien la forme, le fond, l’organisation, la durée de vie des contenus, l’accès, la gestion des urls…

Le modèle POSSE est pour moi une vision plus technique de l’éco-système numérique que je recommande. Ou disons, qu’il a l’avantage de préciser que les contenus devraient être hébergés sur un outil qui nous appartient, notre blog ou notre site internet, puis être diffusés largement.

Il est bien entendu plus compliqué à mettre en œuvre et clairement plus coûteux que des plateformes où tout peut être publié en un clic. Mais il donne une grande liberté et une vraie sécurité dans la manière d’envisager l’avenir de ses contenus en ligne.

De plus il n’est pas exclusif car un site / blog permet de mêler tous les médias : texte, image, photo, vidéo… Votre site est donc probablement le seul endroit où vous pouvez tout rassembler mais aussi relier un ensemble de contenus hétérogènes dont vous le point commun est vous.

Un avantage indéniable du modèle POSSE est la construction d’une plateforme évolutive et durable dans le temps. Elle favorise ainsi le référencement de vos contenus sur le long terme. Et pour peu que vous fassiez les efforts de SEO la visibilité de vos contenus peut être importante et régulière sur Google et les moteurs de recherche.

Mais on a aussi des outils pour mettre en œuvre une approche POSSE

Le premier outil qui le permet est tout simplement WordPress. Que vous soyez en version SAS ou auto-hébergée, l’outil dispose de tout ce qu’il faut pour publier d’abord sur son site et diffuser massivement autour. Pour la version auto-hébergée, Publicize de JetPack est une première approche mais pas la seule.

Ce n’est pas étonnant. WordPress s’est rêvé un temps comme réseau social basé autour du contenu et des blogs. Dans cette optique ils ont développé des outils de discussion, échange mais aussi d’intégrations de différents formats avec les Post Types. Sur son blog, Matt Mullenweg, créateur de WordPress, fait une utilisation intéressante de la fonctionnalité aside et des différents types de billets.

D’autres outils construisent des approches intéressantes. Je cite par exemple à Micro.blog qui permet de publier des statuts de 280 caractères, des billets de blog, mais aussi des images aussi facilement que sur Instagram avec son application Sunlit et depuis quelques jours des podcasts avec son application Wavelenght. L’approche ressemble d’ailleurs un peu à celle qu’avait Opinion. J’utilise Micro.blog depuis quelques mois et le service est intéressant. Moins puissant que WordPress mais plus léger à mettre en œuvre aussi.

Certes Micro.blog est payant, jusqu’à 10$ par mois, mais c’est le prix d’une liberté, d’une indépendance et d’une construction sur le long terme. Il n’est peut être pas 100% POSSE mais a des bases très saines. Si je lançais mon blog de papa maintenant, j’aurai peut être hésité entre cet outil et un WordPress.

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *