228. Pourquoi modifier les anciens articles sur son blog ? AskBertrand

Aujourd’hui je réponds à une question de Fab dans le cadre du #AskBertrand. Il me demande mon avis sur la modification des anciens articles de son blog.

Les idées principales

La démarche de modifier les anciens articles est très bonne. Une force et un avantage du blog et de l’écrit sur internet en général est justement de pouvoir revenir sur ses contenus, de les améliorer et de les peaufiner. Ce sont des supports qui ne sont jamais finis et donc toujours améliorables. Ce n’est pas le cas des plateformes tel que Twitter, YouTube, Instagram ou du podcast, ou l’élément principal n’est pas modifiable.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Plutôt que refaire un billet de blog proche avec une autre url, essayer de faire des liens entre des contenus proches, il peut être plus simple d’ajouter des compléments dedans au fil du temps.

Le SEO est une démarche permanente. Nous pouvons sans cesse améliorer des anciens contenus notamment ceux qui ne sont pas optimisés par manque de connaissances et compétences dans le domaine. Il est intéressant d’affiner le contenu, ajouter des liens, peaufiner la mise en forme.

Capitaliser sur l’ancienneté des articles : ces articles qui ont plusieurs mois commencent à être référencés. Ils commencent à apporter du trafic et Google continue de les surveiller. Donc il faut les garder et les améliorer.

Ils peuvent aussi devenir des contenus de référence : On a aussi intérêt à compléter certains articles pour simplement les rendre plus complet et leur donner un côté plus référent, plus autorité sur le domaine. Ce fonctionnement itératif est celui de Wikipedia avec des articles mis à jour en permanence.

Les placer au coeur du maillage. Si on sent que l’on peut ajouter de nouvelles idées, que l’on peut creuser le sujet sans vouloir pour autant les compléter et les rendre trop longs et complexes à consulter, il faut les placer dans un ensemble cohérent de contenus, on parle souvent de cocons sémantiques. L’idée est de constituer un groupe d’article sur une expression, une idées principale. On va donc créer un groupe de contenus liés entre eux et dans lesquels il sera facile de se déplacer.

Rappelez vous qu’un blog est un outil offrant une grande liberté. On décide de tout et il n’est jamais figé. Il est possible de revoir tout : apparence, organisation des articles, maillage interne entre les articles, SEO sur le plan techniques (intertitres, chapo), vocabulaire la sémantique…. Vous décidez du parcours du lecteur, c’est à vous de l’imaginer et de lui faciliter la vie. C’est donc à vous de trancher entre plusieurs facilité, profondeur du contenu, organisation.

Sur mon blog, dont j’ai changé l’url il y a quelques mois, j’ai aussi revu l’organisation de certains contenus et notamment la partie cuisine. J’ajoute en ce moment un moteur de recherche, j’ai revu l’organisation et l’affichage. J’ai aussi imaginé le contenu en séries. Par exemple, j’ai une série d’articles protéines végétales. Il est organisé avec un premier article référent sur le sujet, puis des articles avec des recettes individuelles pour des raisons de facilité mais aussi de référencement et de recherche. Vous pouvez rentrer par où vous voulez vous arrivez dans la série et pouvez naviguer dedans.

J’en ai fait de même avec mes recettes de pois chiche. Au départ je partais sur trois recettes, chacune dans un article. J’ai fait ensuite un article pour les chapeauter. Et quand j’ai eu d’autres recettes à ajouter dans la série, je modifie cet article pour distribuer les visites.

Une chose à ne surtout pas changer : l’URL

Vous pouvez tout changer dans un contenu y compris la date pour le replacer dans le flux rss et en page d’accueil comme je l’expliquais dans l’épisode 224 sur les idées de contenus faciles. Vous pouvez aussi revoir la structure de vos rubriques et mots clés. Mais vous ne devez plus changer une URL diffusée et connue.

C’est d’ailleurs pour cela que dans WordPress, je recommande de régler les permaliens au plus simple : nom de domaine et nom de l’article. Pas de date ni de catégorie principale dedans qui risquent de changer quand vous modifiez vos contenus. Même si WordPress gère la transition, c’est plus simple ainsi.

Une question ? Faites comme Fab et posez moi vos questions en texte ou audio.

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *