240. Niche de contenu ou cible démographique ?

En marketing le positionnement est important mais pas toujours facile. En terme de contenu on se focalise souvent sur une thématique, en s’installant dans une niche très spécifique. Cependant, l’approche peut être différente avec un positionnement sur une cible définie plutôt par sa démographie et ses aspirations.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Quand vous cherchez des conseils pour créer du contenu, pour créer un blog, un podcast ou une chaîne YouTube, un conseil important est de choisir un sujet précis et de creuser la thématique. Si le sujet vous passionne, la thématique est quasiment inépuisable. On parle alors d’une niche de contenu qui peut être très large (le sport) à très restreinte (la course à pied ultra-trail).

Mais vous pouvez aussi définir votre niche selon un autre angle : au lieu de penser niche de contenu vous pouvez choisir de vous adresse à une cible définie non pas par le sujet mais par une approche plus démographique ou sociologique. C’est ce que vous amène à faire d’ailleurs l’approche par persona. Exemple : les mamans entrepreneuses.

Cette dernière approche n’est pas nouvelle. On la retrouve beaucoup dans les magazines. Elle a été pensée comme « un journal de mode à la fois moderne, sophistiqué, élaboré par et pour les femmes » mais surtout « un magazine qui accompagnait la révolution des femmes » après la guerre. Dans son manifeste Madmoizelle s’adresse selon ses propres mots « aux jeunes femmes plus vraiment ados et pas encore tout à fait ‘femmes’. »

On rentre aussi dans ce type de câblage, les niches géographiques ou locales. Les personnes qui habitent dans votre commune ou votre région par exemple. Ainsi, Cyberbougnat n’a pas une thématique précise mais une cible précise : ceux qui vivent à Clermont.

A partir de ce moment là vous n’êtes plus cantonné à un sujet, mais vous pouvez élargir aux sujets qui intéressent votre cible. Votre audience ne vient pas rechercher du contenu sur un sujet mais peut vous considérer comme un point de passage sur de nombreuses thématiques.

Madmoizelle peut autant parler de sport, de culture, de mode de politique ou de technologie du moment que ça concerne la vie quotidienne de sa cible. La condition étant cependant de ne pas s’éloigner des aspirations et soucis de la cible.

On retrouve aussi une telle approche quand le contenu est centré autour d’une personne comme c’est le cas sur les blogs, podcasts ou chaînes personnelles. La thématique n’est pas proprement définie mais centrée autour des aspirations du créateur et de la manière dont il souhaite conseiller et inspirer son audience. Je donne dans le podcast l’exemple de Tim Ferriss qui ne s’est pas contenté d’entrepreneuriat après le succès de son livre La semaine de 4 heures.

Son blog, ses livres et son podcast sont ouverts sur un nombre de sujets important tournant autour du développement personnel. Sa cible n’apparaît pas clairement, mais finalement il « parle » à des personnes qui se reconnaissent dans son approche d’optimisation de leur vie et ont envie de vivre comme lui. Il partage son lifestyle qui va du sport à l’investissement financier en passant par la cuisine, le voyage, les régimes, l’apprentissage, les peurs mais aussi les drogues, la dépression et même le suicide.

Il est possible de passer d’une niche thématique à une niche plus démographique

Le passage est possible et se fait presque naturellement. De nombreux créateurs ressentent le besoin de s’exprimer sur de nouveaux sujets au bout de quelques années. Tibo InShape qui a débuté dans la musculation en parle beaucoup moins et teste pas mal de nouvelles choses qui peuvent plaire à son audience. Le risque cependant est de partir trop loin de son point départ et de perdre ceux qui étaient là pour ce sujet. C’est d’ailleurs un reproche fait aux YouTubeurs comme Tiboinshape.

Il faut aussi se souvenir que dans tous les cas, la cible ne se définit pas en tant que cible mais en tant que besoin. Elle a des problèmes à résoudre et se pose des questions. Votre audience vous découvrira donc par votre thématique. Cependant, si elle adore vos contenus, se reconnait dans les problématiques et solutions, et trouve en vous une personne intéressante, elle va consulter les autres contenus et s’attacher à vous. Vos fans vous font confiance et vous pouvez aborder de nouveaux sujets. Cela passera à condition de le faire avec sincérité.

Mais vous pouvez être enfermé par votre marque

Il y a cependant des cas où le mouvement n’est pas possible. En fait le nom de votre blog ou votre chaîne, votre nom de domaine peut vous coincer dans votre thématique. Si votre nom est blogiphone.com ou AndroidLand difficile de parler d’autre chose que d’iPhone ou d’Android. Si ces noms ont un avantage potentiel en terme de positionnement et référencement, ils peuvent vous enfermer.

Les marques plus généralistes ou personnelles ont beaucoup plus de facilités à faire le mouvement. la marque personnelle vous offre une grande liberté. Que ce soit sous votre nom ou sous un pseudo, vous n’êtes pas contraint dans votre thématique par ce nom.

C’est d’ailleurs la grande force de la marque personnelle. Elle ne vous cantonne pas dans un sujet car le sujet étant vous, elle va évoluer en fonction de vos aspirations. A vous d’embarquer le public avec vous.

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *