251. Choses à faire et à ne pas faire pour développer votre marque personnelle

Pour finir cette semaine consacrée au développement de la marque personnelle, je vous propose 3 choses à faire et 3 choses à ne pas faire.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

3 choses à faire

1 – Ne confondez pas vous marketer et vantardise

Voyages, montres, voitures, dernier iPhone, milliers d’euros de chiffre d’affaire à la journée… beaucoup essaient de vous en mettre plein la vue quand vous regarder leurs comptes sur les réseaux sociaux. De quoi faire douter de ce que vous avez est vous laissez penser que vous êtes nul.

Et pourtant, il y a beaucoup de flan et tape à l’oeil sur les réseaux sociaux. Il est assez facile de s’inventer une vie et même dire qu’on roule en Ferrari. Il suffit de la louer une heure.

Mais cela pose une autre question. Avez-vous envie de bosser avec un vantard ? Avez-vous envie de passer pour un vantard ? Votre objectif est de savoir vous vendre et montrer vos compétences sans vous sous-valoriser mais sans vous sur-valoriser. Cultivez l’humilité et la modestie mais fêtez et partagez vos succès. Le tout est de trouver le juste milieu. Rappelez-vous, authenticité et sincérité sont vos maitres mots.

2 – Valorisez les autres et visez votre valorisation par les autres

Le succès des autres vous enlève-t-il quelque chose à vous ? Ne soyez pas envieux des réussites des autres. Félicitez vos contacts quand ils le méritent. Parlez des réalisation des autres et des succès. Apprenez à le faire sincèrement et sans flagornerie.

Si cela concerne votre communauté, le partager c’est un contenu pertinent qui valorise contribue à votre position d’expert et vous aide à renforcer les liens sociaux avec les personnes que vous valorisez

Bien entendu, l’idéal est naturellement que d’autres en fasse de même pour vous. Quiconque parle de vous est beaucoup plus puissant qu’un message un peu « auto promotionnel ». Là encore c’est l’occasion de renforcer les liens alors remercier ceux qui parlent de vous

3 – Visez la régularité

C’est peut-être le plus compliqué. Nos emplois du temps sont bien remplis mais aussi notre cerveau et notre nature profonde, nous conduisent parfois à faire feu de tout bois pendant quelques jours, être dans l’hystérie d’un nouveau projet ou la découverte d’un nouvel outil puis ne plus rien faire pendant tout autant de temps. C’est aussi mon cas d’ailleurs sur certains supports actuellement, tels que Facebook.

Pourtant, il faut viser la régularité. Imaginez un journal hebdomadaire qui sortirait tous les jeudis. Tout est organisé et structuré pour faire en sortie qu’il soit diffusé le jeudi et non pas seulement quand l’équipe du journal en a envie.

Créez vous un planning ambitieux mais pas trop. Ayez un peu de réserve dans vos messages et sujets. Réservez vous des plages de temps pour travailler dessus. Considérez ce temps comme votre travail que vous devez faire. Je m’y attelle moi-même aussi 😉

3 Choses à éviter

1 – Devenir un robot

C’est souvent le travers de nombreux comptes. A force de suivre les conseils, de regarder ce que font les autres et analyser ses stats, on a tendance à faire toujours la même chose. De même on automatise certains types de messages y compris les remerciements. Alors, ne soyez pas un robot, personnalisez et ajoutez de la spontanéité.

2 – Inonder vos abonnés de message et les polluer

Notre temps est la chose la plus précieuse, et vos abonnés et contacts ont autre chose à faire que vous lire en permanence. Limitez vos publications à celles qui sont vraiment intéressantes, n’envoyez pas des mails en pagaille, ne « spammez » pas de tweets en rafale toute la journée ou des stories inutiles.

Testez et apprenez combien de messages vous pouvez publier et quand le faire pour leur donner le maximum de visibilité. Il y a des moments où il est bon de publier et d’autres ou finalement il est bon de ne rien faire.

3 – Ne rien faire !

Votre marketing personnel ne se portera bien que si vous vous en occupez. C’est ma ligne de conduite depuis que je fais du web et la raison pour laquelle vous m’écouter aussi sur ce podcast. Où que vous en soyez, où que vous vouliez arriver, il faut agir. Je vous rappelle mon dicton personnel :

« Internet appartient à ceux qui prennent le micro. »

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *