257. Arrêtez de vous fixer des objectifs

Nous passons probablement trop de temps à nous fixer des objectifs et pas assez à créer les routines et systèmes pour les atteindre. Les objectifs peuvent même être contre-productifs et nous éloigner du bonheur espéré. Concentrez-vous plutôt sur des routines et systèmes pour progresser en permanence.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Il est communément admis que nous avons besoin d’objectifs pour réaliser ce que nous désirons le plus dans notre vie. Que vous vouliez perdre du poids, lancer un blog, développer une entreprise, lire plus, passer plus de temps avec votre famille ou vos amis… faut se fixer des objectifs concrets et réalisables.

J’ai longtemps procédé ainsi y compris pour mes habitudes personnelles. Et j’ai même fait un épisode sur la méthode SMART pour le faire (Episode 87). Dans ma vie je me suis ainsi fixé des objectifs de travail, de perte de poids, de course à pied, du nombre de pas par jour, de temps de lectures, nombre de publications par semaine…

J’ai réussi pour certains et échoué pour un nombre important. C’est le jeu. Cependant, je réalise que ce ne sont pas ces objectifs qui m’ont aidé à obtenir des résultats. Pire, les objectifs peuvent même être contre-productifs.

Les problèmes avec les objectifs

1 – Ceux qui réussissent et ceux qui échouent ont le même objectif.
Ce n’est donc pas la détermination de l’objectif qui détermine la réussite. Prenez une course, le premier et le deuxième avaient tous les deux pour objectif de gagner. Cependant, le premier gagne parce qu’il a mis en oeuvre une série d’améliorations permanentes efficaces qui lui permettent d’atteindre son objectif de victoire.

2 – Réussir un objectif n’apporte qu’un changement temporaire.
En fait vous pouvez résoudre le problème sans soigner la cause. Prenez le cas d’un objectif Inbox zéro pour votre messagerie électronique. Vous pourriez réussir cet objectif de plusieurs manières, dont l’une est de vous motiver une bonne fois de temps en temps et vider votre boite mail. Le résultat est là mais dans quelques jours votre boite sera re-remplie. Et vous aurez toujours le même objectif qui sera de moins en moins motivant. En fait votre boite se remplira et vous recommencerez ainsi tant que vous n’aurez pas mis en oeuvre un système pour faire en sorte qu’elle ne se remplisse pas.

3 – Les objectifs peuvent brider votre bonne humeur et votre bonheur.
Votre idée de départ est que vous serez heureux une fois votre objectif atteint. Ce sera peut être le cas mais une fois votre objectif atteint il y a des chances que vous preniez un autre objectif, et ainsi de suite. Autrement dit vous repoussez sans cesse le moment où vous atteignez le bonheur. Il est dans le futur et jamais dans le présent.

4 – Les objectifs vous placent dans une situation de conflit interne
Réussir un objectif vous remplira de joie. Le rater vous attristera. Vous n’êtes donc potentiellement jamais vraiment content de vous. L’idée serait plutôt de vos focaliser sur vos routines et systèmes qui vous apportent une satisfaction à chaque fois qu’elles s’exécutent.

5 – Les objectifs peuvent vous brider.

Votre choix d’objectif peut clairement vous limiter. Mon objectif de poids fut longtemps de descendre en dessous de 80 kilos. Que se passe-t-il si je ne l’atteinds pas ? Et une fois que j’ai réussi je fais quoi ? Une routine régulière alimentaire et sportive peut probablement m’amener à un poids de forme plus léger. Ou pas. L’important est que j’aime tous les jours la nouvelle vie que j’ai construit pour être bien dans mon corps. Je savoure le fait d’être plein d’énergie grâce à ce nouveau système.

6 – Les objectifs créent un effet yo-yo au lieu de vous aider sur le long terme.
Quand votre travail acharné est orienté sur un objectif, que se passe-t-il une fois atteint. Pendant ma préparation marathon, j’entendais parler du blues post-marathon. Les coureurs s’entraînent des mois sur un objectif et une fois réussi plus rien.

Si vous voulez devenir écrivain, vous voulez écrire un livre, vous pouvez faire le Nanowrimo et l’écrire sur tout le mois de novembre en travaillant dessus de manière acharnée. C’est mieux que rien. Mais à quoi cela sert si le 1er décembre vous arrêtez d’écrire ? Ne serait-il pas plus intéressant pour vous de mettre en oeuvre un ensemble de routines pour écrire plus régulièrement et tous les jours ? Penser à long terme ce n’est pas se focaliser sur un objectif mais s’engager pleinement dans un processus sans fin d’améliorations continues

Focalisez-vous sur le processus

Je ne dis pas qu’il ne faut pas se fixer d’objectif. Les objectifs sont utiles car ils permettent de poser des jalons pour planifier et mesurer vos progrès. Ils peuvent vous aider à avancer sur une période précise. Surtout, nous passons probablement trop de temps à nous fixer des objectifs et pas assez à créer les routines et systèmes pour y arriver.

Aussi, vous devez vous focaliser sur ce processus d’amélioration permanente. Mettez en oeuvre les routines et les systèmes qui vous permettent de progresser en permanence. Ce qui permet de réussir ce sont les systèmes que vous mettez en œuvre, vos routines et habitudes. Bref ce que vous faites pour avancer. Ce qui fait vraiment la différence est de s’engager dans ce processus.

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *