272. Retrouvez l’état d’esprit du débutant

Nous cherchons toujours à accumuler plus de savoirs et de compétences pour se positionner comme un expert mais nous nous éloignons des considérations d’une partie de notre audience potentielle, les débutants. Retrouvez l’esprit du débutant et vous trouverez facilement de nouveaux contenus.

Les débutants sont déconcertants pour les experts

Si vous vous intéressez aux questions posées par des débutants dans votre domaine, vous serez surpris de la simplicité des questions pour vous qui connaissez bien le domaine. 

Aussi il n’est pas nécessaire d’être un expert ou amasser les connaissances d’un expert pour être utile. Il est facile de produire du contenu pour des débutants mais cela demande beaucoup de pédagogie et une ouverture d’esprit. Il vous faut une véritable empathie pour comprendre la difficulté rencontrée.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Attendez-vous aussi à être déconcerté par les questions posées. Mais c’est normal, car le débutant n’est pas formaté par ce qu’il sait, puisqu’il ne sait pas, ni par des années de pratique. 

C’est donc une formidable manière d’envisager un problème différemment. C’est notamment l’approche de la pratique zen qui considère que « l’esprit du débutant est vide, libre des habitudes de l’expert, prêt à accepter, à douter, et ouvert à toutes les possibilités. » 

« Si votre esprit est vide, il est toujours prêt à tout, il est ouvert à tout. L’esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, mais celui de l’expert en contient peu. » 

Shunryu Suzuki
« Si votre esprit est vide, il est toujours prêt à tout, il est ouvert à tout. L'esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, mais celui de l'expert en contient peu. »

Cherchez ce que cherche votre cible 

Mais nous pouvons aussi renverser cette vision en tant que créateur. Au lieu de nous positionner de plus en plus comme un expert, nous devons envisager ce que recherche notre cible : des solutions.

Là encore, la finesse de pensée japonaise nous apporte une piste avec un haïku du poète japonais Bashô Matsuo :

« Ne cherche pas à suivre les traces des anciens ; cherche ce qu’ils cherchaient. »

— Bashô Matsuo

L’idée est donc se concentrer sur la recherche de solutions réelles plutôt que copier l’expertise d’un autre. C’est une approche qui est plus enrichissante. Si vous cherchez toujours à améliorer cette recherche vous cultivez une vision propre à vous, votre vision s’agrandit. 

A l’inverse, le risque de suivre ce que font déjà les autres experts de votre domaine est d’être dans l’imitation de l’expertise des autres. Votre vision se rétrécit et votre perception globale de la problématique s’affaiblit. En plus vous devenez tout simplement un clone. Vous attendez alors que les autres aient des idées pour vous.

Comment faire ?

Assumez ainsi d’avoir l’esprit ouvert d’un débutant et non l’esprit fermé d’un expert. Faîtes dans chaque contenu que vous produisez et chaque ligne que vous écrivez.

Pour le faire, retrouvez et revivez donc ce moment où vous étiez débutant :

  • Quel était votre état d’esprit ?
  • Quels étaient vos problèmes ?
  • Quels étaient vos ambitions ?
  • Qu’est-ce que vous recherchiez ?
  • Pensez aux expériences que vous avez faites, peut être même sans vous en rendre compte ?

Vous trouverez probablement une voie pour aider beaucoup de monde mais aussi pour trouver de nouveaux contenus et de nouvelles idées pour vous différencier.

272. Retrouvez l’état d’esprit du débutant

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *