332. Commencez par l’introduction

La difficulté du créateur de contenu n’est pas toujours de trouver une idée. Parfois la difficulté est juste de démarrer à exploiter cette idée. Voici mon astuce de créateur pour vous aider à lancer la machine et créer votre contenu plus facilement.

Souvent on entend le conseil de ne rédiger l’introduction d’un texte ou d’un contenu qu’à la fin. Il faut dire que c’est souvent la partie qui doit donner envie de lire la suite. Souvent on soigne donc vraiment cette introduction et et on attend de vraiment savoir tout ce qu’on veut dire avant de l’écrire.

C’est une astuce qui nous vient d’ailleurs souvent du lycée, des dissertations, des devoirs de philosophie. J’ai même lu un jour un conseil à des étudiants leur disant de soigner l’introduction et la conclusion car c’est la seule chose que les professeurs lisent vraiment.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Rédigez l’introduction pour lutter contre la page blanche

Pourtant commencer par rédiger une introduction peut être un très bon moyen de travailler efficacement. Elle est un bon moyen de lutter contre le syndrome de la page blanche.

Il existe deux causes principales à ce syndrome. La première est le manque d’idées. Mais vous pouvez facilement le résoudre en prenant des notes au fil des jours. La deuxième, est le manque de clarté dans votre esprit quant à ce que vous voulez partager.

Ainsi, vous avez une idée générale du sujet que vous souhaitez aborder mais une hésitation sur les arguments à développer et sur l’apport précis de ce contenu. Vous pouvez être bloqué. Ou à l’inverse vous pouvez partir dans tous les sens.

Dans ces deux cas de figure, il vous manque tout simplement une vision claire de ce que vous souhaitez partager. Il vous manque l’angle dont parlent tant les journalistes.

Ecrivez une première intro qui vous guide

L’idée n’est pas d’obtenir directement votre intro définitive. L’idée est plutôt de créer une première intro qui vous explique à vous pourquoi ce contenu que vous allez écrire ou créer est important.

Elle va comporter deux choses :

  • un mini-pitch : résumez en une phrase ce que votre contenu va apporter au lecteur
  • sa raison d’être : pourquoi ce contenu existe, pourquoi c’est important, pourquoi il faut y croire…

Cette première introduction va vous donner l’objectif que vous vous assignez en créant ce contenu. Elle vous donne un angle.

Elle vous permet ainsi de vous concentrer très facilement ce que vous voulez créer. Elle vous évite de vous éparpiller. Et elle vous permet de vérifier que vous développez bien la bonne idée.

Exemple avec cet épisode

C’est ce que j’ai fait pour cet épisode :

  • Pitch : je veux apporter aux créateurs bloqués quand ils commencent à rédiger un moyen de lancer la machine
  • Raison d’être : nous sommes tous un jour bloqué devant un feuille blanche. Parfois cela vient du manque d’idée. Mais c’est aussi souvent la difficulté à développer une idée que l’on a en tête.

A partir de cette première introduction qui sera à retravailler je sais comment je souhaite vous aider avec ce contenu. Le reste se construit autour. Bien entendu, ce n’est pas l’introduction définitive. Elle sera ensuite affinée et travaillée pour la rendre plus efficace.

Cette méthode fonctionne pour un article ou un livre. Elle est aussi efficace pour un contenu court. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour rédiger les légendes de vos photos Instagram : que voulez-vous partager avec cette photo, pourquoi la publiez-vous ?

332. Commencez par l’introduction

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *