333. Ce conseil web de l’an 2000 n’a pas pris une ride

Pour fêter les 30 ans du web, je suis parti explorer ma bibliothèque à la recherche de mes livres les plus anciens sur la création de site internet et de contenu. Et j’ai retrouvé un livre de l’an 2000 avec un conseil qui reste toujours valable.

J’ai acheté de nombreux livres sur la création de site internet de contenu depuis mes premières lignes de HTML en 1995-1996. J’ai depuis jeté les livres les plus anciens et totalement dépassés. Cependant ma bibliothèque contient encore des livres assez anciens sur le sujet

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Les deux plus anciens sont des livres d’ergonomie des sites web. C’était le sujet de mon mémoire en DESS.

  • « Zéro prise de tête » de Steve Krug. Sous-titré : Quelques règles simples et un zest de bon sens pour concevoir des sites web intuitifs et efficaces. » La traduction française de Don’t Make Me Think ! un indispensable de l’époque sorti en 2000. Bien entendu il est très daté. L’auteur consacre tout un chapitre aux menus à onglet et prenait exemple sur le site d’Amazon.
  • « Conception de sites web – L’art de la simplicité » de Jakob Nielsen (2000). La bible de l’époque en matière d’ergonomie des sites et de l’information.

Le conseil de Jakob Nielsen

Référence en ergonomie, Jakob Nielsen a toujours prôné la conception de sites simples. Il a souvent été moqué pour son site moche mais son parti a toujours été de faire des sites simples et faciles à consulter. Il rejoint Steve Krug sur ce point même si les approches pouvaient être différentes.

J’ai feuilleté de nouveau le livre ce matin et je suis tombé sur une page comparant les moteurs de recherches : InfoSeek et Excite et leurs options, Altavista qui proposait des dizaines de cases à cocher pour préciser sa recherche, AskJeeves avec des listes déroulantes et Google.

Google était clairement beaucoup plus simple dans l’approche, même s’il affichait un mode d’emploi qui était franchement inutile. Le reste se passait dans les coulisses. Vous connaissez la suite de l’histoire.

Dans un autre chapitre il donne quelques conseils sur le contenu :

  • rédigez des textes courts,
  • faite relire vos pages,
  • écrivez en langage clair,
  • réduisez la taille des pages.

Jakob Nielsen plaidait pour des pages courtes et s’appuyait sur des études faites en 1995 :

  • l’utilisateur clique sur les liens immédiatement visibles s’ils les trouve intéressants. Il faut donc placer les liens importants au début du contenu
  • surtout que seulement 10% seulement des utilisateurs faisaient défiler la page en dessous de ce qui apparait dans le navigateur lors de l’ouverture de la page. Ce que l’on appelle la ligne de flottaison.

Seule exception : les utilisateurs font défiler une page quand l’article les intéresse. Et c’est là le conseil essentiel. Sur ce point, le web n’a pas vraiment changé depuis l’an 2000 et le conseil restera valable encore très longtemps et pour tous les supports.

Quoi que vous imaginiez comme contenu, aussi beau soit-il, aussi travaillé graphiquement soit-il… on ne lira / écoutera / regardera votre contenu jusqu’au bout que s’il est vraiment intéressant.

Et vous quel est votre livre le plus ancien sur le sujet dans votre bibliothèque ?

333. Ce conseil web de l’an 2000 n’a pas pris une ride

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *