334. Je me suis fait virer de YouTube !

Youtube a supprimé sans sommation la chaîne de ce podcast. Ce qui me permet de vous rappeler une logique importante.

Après l’épisode avec Jean-Baptiste Viet sur la vidéo et le fonctionnement de YouTube j’avais décidé de créer une chaîne dédiée au podcast. Jusqu’à maintenant les épisodes étaient publiés automatiquement sur ma chaîne YouTube personnelle et placés dans une playlist.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Pourquoi publier le podcast sur YouTube ?

La publication du podcast sur YouTube répond à une question de visibilité et de découvrabilité. Le gros problème encore du podcast est la méconnaissance du format : où les trouver, comment écouter, comment s’abonner ? Un problème qui n’existe pas avec YouTube.

De plus, YouTube est le deuxième moteur de recherche au monde et les vidéos remontent dans les résultats de Google.

Je publiais donc les épisodes sur ma chaîne. Je ne filme plus l’enregistrement du podcast comme l’an dernier. C’est désormais une vidéo générée par l’hébergeur du podcast, Spreaker, avec image fixe et un onde animée (Wafeform). ll est aussi possible de le faire avec Headliner ou Auphonic.

Mais de l’avis de Jean-Baptiste et après observation de la plateforme, il était probable que ce ne soit pas la solution optimale.

Création d’une chaîne dédiée

J’ai donc créé un chaîne dédiée au podcast. L’idée est de faciliter la consommation et l’abonnement. Quelqu’un qui ne veut s’abonner qu’au podcast peut le faire et ne sera pas gêné par mes autres vidéos. C’est d’autant plus vrai pour les abonnés à ma chaîne principale qui avaient chaque jour une notification des épisodes du podcast.

J’ai donc créé une chaîne, importé les premiers épisodes et fait une image de couverture. Ma chaîne était prête.

Suppression sans sommation

Mais quelques jours plus tard, ma toute nouvelle chaîne était supprimée. Et sans sommation. Pas le moindre avertissement. Destruction direct avec seulement un message :

« Ce compte a été clôturé en raison de manquements graves ou répétés aux règles de Youtube concernant le spam, les pratiques trompeuses et les contenus mensongers, ou d’autres infractions aux conditions d’utilisation ».

La chaîne a été rétablie après contestation.

Ce que je retiens de cette péripétie

Je ne sais pas ce qui a déclenché le bannissement. Probablement le détecteur de spam qui a mal vu ma publication quotidienne automatisée de quelque chose qui n’était pas vraiment une vidéo. Un format peu apprécié de la plateforme car finalement je consomme de l’espace et de la bande passante avec un format peu adapté à la pub visuelle.

Mais cela rappelle encore une fois qu’en utilisant ces outils nous sommes chez quelqu’un d’autre. Ce sont eux qui établissent leurs règles et les font appliquer. Il en est de même avec Facebook, Instagram, Twitter et tous les autres services que nous utilisons. Leurs décisions peuvent avoir un impact lourd. Je vous renvoie à mon épisode 126 : On ne construit pas tout son business dans le jardin d’un autre.

YouTube a rétabli ma chaîne et semble tolérer ses fausses vidéos mais peut-être pas encore très longtemps. Je prends un risque que je peux essayer de minimiser, notamment en produisant de « vraies » vidéos.

Mais vous devez surtout minimiser les risques au niveau global en créant un véritable écosystème mixant :

  • des outils qui vous appartiennent comme votre site, blog, podcast…
  • mais aussi votre liste email dont vous avez la propriété et la maitrise,
  • et des outils qui ne vous appartiennent, qui vous apportent de la visibilité mais aussi une incertitude (YouTube, Facebook, twitter, Instagram mais aussi Medium pour le texte).

Cet écosystème vous apporte de la puissance et de la liberté pour vous exprimer.

Et maintenant vous pouvez vous abonner à la chaîne du podcast.

334. Je me suis fait virer de YouTube !

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *