338. Comment j’ai mis en place ma routine de lecture

Il y’a quelques années je ne lisais plus du tout. Les livres non lus s’entassait sur mes étagères. Alors un jour j’ai pris la décision de les lire. J’ai instauré une routine lecture. D’abord le matin puis aussi le soir. Et maintenant c’est devenu un habitude fortement ancrée. Voici comment.

En tant que créateur de contenu, consultant, freelance nous devons apprendre tout le temps. C’est une bonne partie de notre quotidien. Nous devons apprendre sur notre sujet mais aussi sur la création de notre contenu et le partage.

Les méthodes sont multiples. Vous pouvez apprendre par des blogs, Medium, YouTube, des podcasts, des formations en ligne (ou non), des ateliers… Et bien entendu par les livres.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Le livre nécessite de la concentration

Un avantage du livre pour moi, c’est la capacité d’attention qu’il demande. Il vous demande de la concentration pour le lire et le comprendre.

Vous ne pouvez pas le regarder d’un oeil distrait comme une vidéo YouTube. Vous ne pouvez pas faire autre chose en même temps comme avec un podcast. Même si le livre audio le permet.

Cela peut sembler être un défaut mais c’est un avantage indéniable. C’est un moment de qualité que vous vous offrez.

Un moment de concentration comme nous en avons difficilement dans une journée où nous sommes sollicités en permanence par des écrans ou d’autres personnes.

Pour autant lire n’est pas si simple quand on n’en a pas ou plus l’habitude. Certains gardent d’ailleurs un mauvais souvenir des lectures forcées du collège et du lycée. Dans mon cas Madame Bovary. On peut aussi préférer la distraction et l’amusement de Netflix ou du jeu vidéo.

Oui, adopter une routine lecture demande des efforts. Mais c’est vrai pour n’importe quel rituel que vous voulez instaurer dans votre quotidien. Il ne suffit pas de le vouloir, il faut mettre en place un processus pour l’installer dans votre vie.

Deux habitudes de lecture chaque jour

J’ai instauré deux moments lecture dans chacune de mes journées. Je dis bien chacune de mes journées.

Je commence par le lire le matin au lever. C’est un moment dédié à l’apprentissage, aux livres de marketing, de communication, d’écriture, de psychologie, de développement personnel… Je cherche des livres qui donnent des idées et surtout qui donnent envie de faire des choses là maintenant.

L’autre moment et le soir au coucher. La lecture fait partie de mon rituel de coucher. Dans la chambre le seul écran que je m’autorise est celui de ma liseuse. Lire avant de dormir fait ainsi partie de mon processus d’extinction. Alors ce n’est pas le moment de lire des livres qui donnent à réfléchir ou envie de se bouger. Je privilégie les romans ou des biographies non liées à mon métier.

Des routines nées d’une frustration

Cette routine n’a pas été si simple à mettre en place. Pendant longtemps, mon réflexe du matin était de travailler directement. Pire, à un moment j’allumais la télévision et je commençais à travailler sur mes articles avant d’aller au boulot.

De même, le soir je repoussais l’heure du coucher au maximum. J’écrivais encore pour mes blogs. Et je dormais peu.

En même temps je voyais et trouvais plein de livres intéressants. Je les achetais mais je ne les lisais jamais. J’ai même acheté et pas lu deux fois le même livre. Et ça me frustrait.

Alors un jour j’ai appuyé sur le bouton pause et j’ai pris une décision : lire ces bouquins accumulés et investir dans ma connaissance plus sérieusement.

Comment j’ai mis en œuvre ces routines

Au départ, je me suis donné un objectif tout bête : lire 5 minutes chaque matin C’est dans ma routine du matin. Chaque matin, au lever je bois un jus de citron et je prends mon livre. Mon objectif est de lire 5 minutes au moins. Souvent et quand j’ai le temps les 5 minutes deviennent plus et c’est tout bénéfice.

Je me suis fixé le même objectif le soir. Lire au moins 5 minutes. Souvent là encore ça devient plus, mais si le livre est peu passionnant ça peut être moins et je m’endors dessus. On peut alors voir ça comme un échec. Mais je le vois plutôt comme une totale réussite de ma routine : couper le cerveau et dormir rapidement.

Un petit effort qui permet de lire plus

Ces deux routines peuvent sembler bien courtes. Ces efforts peuvent paraître dérisoires. Mais c’est exactement le principe des habitudes et de l’effet cumulé

Si vous lisez 10 pages par jour, vous lisez 3650 pages par an soit l’équivalent de 15 à 20 livres. Pas si mal que ça, non !

Vous pourriez avoir envie de faire plus. Mais je vous conseille d’être progressif. Surtout il est plus facile de placer dans votre journée un objectif de 2×5 minutes qu’une heure complète. Vous avez moins de chance de rater votre rendez-vous de 5 minutes car c’est facile à faire. Y compris dans un micro-moment… ou aux toilettes.

C’est aussi un facteur d’adoption. Votre habitude se crée par la réussite de l’action. Cela vous procure un sentiment de joie et de fierté d’avoir réussi. Alors que ne pas arriver à lire 20 ou 30 minutes vous apportera un sentiment d’échec.

Il est possible, et même probable, que petit à petit cette habitude vous amène à lire plus longtemps. Ces 5 minutes du matin pourront devenir petit à petit les 20 minutes dont vous rêvez. C’est mon cas.

Ces 5 minutes du matin deviennent souvent 20 car j’ai le temps en me levant tôt. Mais parfois je n’ai pas le temps et je lis quand même 5 minutes et je fais perdurer cette habitude.

Je me suis aussi programmé pour faire en sorte que cette habitude m’aide à lutter contre un mauvais réflexe dont j’ai déjà parlé. Avant, le samedi et le dimanche j’allumais machinalement Netflix.

Je me suis programmé avec une petite phrase sur le modèle Si/Quand – Alors : « Quand j’ai envie de regarder Netflix alors je lis 5 minutes avant. » Sans surprise, si je suis pris dans mon livre, je ne vais pas regarder Netflix avant plusieurs minutes. Parfois je lis même pendant deux heures en attendant le réveil de ma fille et de ma femme.

Une variante de cette méthode est de vous fixer un quota de pages. Là encore, commencez petit : 2 pages le matin, 2 pages le soir. Petit à petit vous augmenterez le volume.

Suivez vos progrès

L’avantage de vous donner ces créneaux de temps ou ce quota de pages est de rendre votre effort mesurable. Je pense qu’il est important de mesurer ses progrès quand on essaie de prendre de nouvelles habitudes. C’est un élément de satisfaction qui vous aide à ancrer cette habitude.

Si votre habitude est formulée sous la forme « Lire plus » elle n’est pas facile à mesurer. Je vous renvoie à mon épisode sur la méthode SMART (Episode 87) pour creuser le sujet.

Votre objectif lecture est bien plus facile à évaluer s’il est écrit sous cette forme :

  • « Lire 5 minutes (ou 2 pages) le matin au lever »
  • « Lire 5 minutes (ou 2 pages) le soir au coucher »

Il est alors très simple de faire une croix dans votre tracker d’habitudes quand vous l’avez fait. Faire la croix, et voir la série de croix grandir, est une satisfaction. Et dans la boucle des habitudes c’est un élément important.

Personnellement je fais la croix dans mon Bullet Journal (Episode 314) en deux fois : un trait le matin un second le soir… ou le lendemain matin si je me suis endormi sur mon livre 😉

338. Comment j’ai mis en place ma routine de lecture

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *