389. Produisez avec vos tripes

Internet est une jungle grouillante contenu. Chacun peut s’exprimer. Mais Et si vous voulez émerger dedans il faut s’appuyer sur ce qui forge notre personnalité.

Guillaume Vendé m’a partagé cet article sur les newsletters hier. L’auteur exprime, fort bien, un avis personnel que l’on pourrait résumer ainsi : l’année 2018 fut celle des newsletter personnelles, mais en 2019 nos boites sont remplies de mails que l’on n’ouvre pas et elle espère qu’en 2020 cette tendance s’arrêtera.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Ce point de vue est intéressant mais c’est le point de vue de l’auteur

Elle exprime un sentiment. Elle a ressenti une pression qui pourrait être « il faut absolument faire une newsletter » si tu es auteur. Et elle dit simplement qu’elle n’en lit pas. Et ne pas en avoir ne l’empêche pas d’être un auteur.

En fait, l’auteur de l’article publie sur Medium et raconte sa vie sur Twitter. C’est SA conception de SA plateforme à ELLE. C’est une plateforme qu’elle ne possède pas mais c’est son choix.

Mon point de vue est différent

Sa conception est opposée à la mienne. J’aime avoir mon blog et ma newsletter et maitriser ma plateforme. Je dis même dans ma formation sur la création de contenu qu’il faut absolument avoir une lettre par mail mais quel la forme peut varier.

Je m’appuie de mon côté sur un élément important : le taux d’ouverture. Quel outil est actuellement capable de me fournir un taux d’ouverture de 50, 60 ou 80% ? Quel outil actuellement m’amène des retours, donc de l’engagement, systématique ? Quel outil me permet de gérer librement l’envoi, le contenu, la forme ?

Il y a le blog mais sa visite reste à l’appréciation du lecteur. Et il y a le mail qui arrive directement chez vous sans être filtré par un algorithme. Vous en faites ensuite ce que vous voulez. Certaines personnes réagissent à mes mails 5 à 10 jours plus tard. Ce serait possible sur mon blog mais quasiment impossible sur les réseaux sociaux.

Et c’est aussi possible avec le podcast. Si le podcast est une nouvelle forme de blog il a un point commun : l’abonnement. Une fois que vous êtes abonné j’arrive tous les matins sur votre téléphone ou votre enceinte connectée. C’est le cas sur mon blog si vous le suivez par RSS. C’est le cas par mail si vous êtes abonné.

Rien ne vaut le test personnel

Mon point de vue n’est pas meilleur que le sien. Mais l’inverse est vrai. Alors comment se faire une idée : tester ! Car la magie d’internet c’est que vous pouvez tester.

Certes ça vous demande du boulot. Mais vous pouvez tester. Vous n’êtes pas obligé de croire l’un ou l’autre. Vous pouvez simplement juger par vous même sans que ça ne vous coûte rien d’autre que du temps de cerveau pour concevoir et tu temps pour créer le contenu.

Lancez-vous et testez. Mais faites des tests sur plusieurs mois. Et vous verrez.

Mais ce qui compte au final : votre voix au sens de personnalité

Mais en fin de compte on s’en moque un peu de tout ça. Ce qui compte va plus loin que l’outil. Ce qui compte est ce que vous exprimez, ce que vous partagez, ce que vous faites, comment vous le faites et comment l’audience le ressent.

Internet est une jungle. Ça grouille de contenus dans tous les sens. Il y a largement de quoi vous nourrir plus qu’on vous ne pouvait en manger. Mais il y a suffisamment de monde pour absorber aussi vos contenus à vous. Et dans cette jungle, ce n’est pas le format qui fait qu’on va vous suivre ou que vous allez être original.

Ce qui reste au final, c’est vous. Oui vous avec vos idées et votre personnalité. N’essayez pas de prendre les habits du voisin à succès pour essayer de vous montrer. Explorer votre personnalité. Créez avec vos tripes et mettez-vous à poil. Je vais reprendre une image de Paul Jarvis : souhaitez-vous être une simple glace à la vanille un peu insipide ou une étonnante glace à la pistache ?

Votre personnalité est votre meilleure marque personnelle

Et l’outil dans tout ça ?! Il ne joue pas de rôle. Vous pouvez être insipide par mail, en podcast, en vidéo, sur votre blog ou sur Twitter. Mais vous pouvez aussi être une glace à la pistache quelque soit le format. La différence, c’est que si vous êtes une glace à la pistache, certaines personnes accepteront probablement de vous suivre sur des formats qu’elles n’apprécient pas généralement.

Votre intérêt est donc d’exprimer le plus tôt possible dans le développement de votre marque personnelle qui vous êtes vraiment. Vous devez vous appuyer sur ce qui forge le côté unique de votre personnalité et ne pas essayer de ressembler à tout le monde. Et pour ça il faut créer avec vos tripes.

Exprimez, proposez, vendez votre façon de penser !

389. Produisez avec vos tripes

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *