398. Travailler.

On dit en général que le succès repose sur trois grands piliers. Mais il y en a un qui est beaucoup plus important que les autres.

Les trois grands piliers de la réussite

Il est communément admis que le succès repose sur trois grands piliers :

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

  1. le travail,
  2. le talent,
  3. la chance.

Et c’est vrai que si vous observez les succès autour de vous vous retrouvez systématiquement ces éléments. C’est le cas pour les créateurs de contenu comme pour les créateurs d’entreprise. Mais observons un peu plus ces trois piliers.

La chance ne se maitrise pas !

C’est quoi la chance ? Globalement c’est être au bon endroit, au bon moment, rencontrer la bonne personne, être au départ d’une nouvelle plateforme… Par principe vous ne maitrisez pas la chance. Vous ne pouvez pas vous lancer en vous disant « je vais avoir de la chance ». Vous pouvez l’espérer mais c’est un pari risqué.

Toutefois elle se provoque. Rappelez-vous du dicton « La chance sourit aux audacieux ». Les gens qui ont de la chance sont donc plutôt ceux qui font des choses et qui la provoquent.

Et effectivement vous ne pouvez pas croiser les bonnes personnes si vous restez chez vous dans votre coin. Vous ne pouvez être repéré par un client ou un média si vous ne faîtes rien.

La chance sourit dont à ceux qui travaillent pour la provoquer en mettant en œuvre tous les facteurs pour avoir de la chance.

Le talent n’est pas ce que l’on croit

Le talent c’est quoi ? Disons que c’est notre capacité à faire mieux les choses qu’un autre. C’est en quoi nous sommes capable d’apporter une vraie valeur ajoutée.

Mais nous avons une mauvaise image du talent. Nous pensons que le talent est inné, que certains ont du talent et que nous non. J’ai maudit mon manque de talent en dessin… avant de comprendre que je ne pouvais que m’en prendre à moi même.

Car il y a plusieurs visions du talent. La vision française est romantique. Le talent est un don. On a du talent ou en a pas. Elle s’est construite sur nos écrivains et artistes classiques et tourmentés. Mais cette vision vient aussi de la Bible.

Toutefois le talent existait avant. Chez les grecs le talent était une monnaie athénienne. Le talent avait une valeur équivalente à 6.000 journées d’un travailleur sur le chantier de construction du temple de l’Erechthéion, sur l’Acropole, à la fin du Ve siècle avant J.C.

C’est ce qui nous amène à la vision plus américaine qui est méritocratique : le talent c’est avant tout du travail. Et là bien entendu je pense à Malcom Gladwell et sa théorie des 10.000 heures de pratique :

« Les gens qui atteignent le sommet ne travaillent pas plus dur que les autres. Ils travaillent beaucoup, beaucoup plus dur. »

Donc le talent serait avant tout du travail ! Sa théorie a été parfois infirmée. Il ne suffit pas de travailler pour devenir un génie. Le travail ne fait pas 100% du génie. Mais un génie ne devient pas génie sans travail.

Bon vous l’avez compris je préfère la vision américaine. Je pense que nous naissons tous égaux sans talent particulier avec la même capacité à développer des talents. Il n’y a pas de raison qu’un bébé soit plus talentueux qu’un autre en musique ou dessin.

En revanche il va profiter d’un terrain fertile venant de l’éducation, de la pratique qu’on lui inculque jeune, des habitudes que lui montrent ses parents, du travail qu’il fait pour le développer et de son assiduité à le développer. On parle aussi de passion.

Et si j’apprécie cette vision c’est qu’elle me laisse une chance d’avoir du talent. Comment ? En le travaillant. C’est ce que je fais avec le dessin, ça progresse doucement, mais c’est ce que j’ai fait avec le HTML et la création de site en général, le podcasting en en faisant tous les jours, la création de contenu, ou l’écriture de livre que je vais aussi faire tous les jours.

Le travail

Tout cela nous conduit finalement alors au troisième point : le travail. Et vous l’avez compris c’est la base. Le travail facilite la chance. Le travail développe le talent. Et surtout c’est un élément que nous maitrisons.

Nous pouvons décider de travailler sur un talent à développer, sur des opportunités à créer. Nous pouvons y consacrer du temps. Cela ne veut pas dire que nous devons que travailler. Nous devons faire en sorte aussi de mieux travailler. Et travailler permet de gagner du temps. Dans les domaines où vous avez beaucoup de compétences, du talent donc, vous apportez une plus-value en quelques minutes de travail.

La chance et le talent sont des excuses

Beaucoup n’aiment cependant pas cette vision. Ils cherchent à hacker le systèmes ,à « tricher », en faire moins en espérant en avoir plus. Dans la semaine de 4 heures ils ne retiennent que le 4h alors et non la philosophie d’un mec qui passe son temps à travailler mais pas seulement sur ce qui lui apporte de l’argent.

Bien entendu les vendeurs de rêves en profitent. Qu’il serait tentant de penser qu’ils ne travaillent que 2h tous les matins à faire du contenu et vendre des formations, ou acheter des appartements et créer des revenus passifs. Oui les revenus passifs existent, mais ils nécessitent beaucoup de travail pour être créés.

Mais invoquer le talent et la chance est aussi une belle excuse. Quand ça ne marchent pas ils rejettent la faute sur leur manque de talent ou leur manque de chance. Ils évoquent la chance de leurs concurrents ou de ceux qui réussissent.

Lancez-vous et le talent viendra

La bonne nouvelle c’est que même si vous pensez que vous n’avez aucun talent vous pouvez vous lancer. Le talent viendra en créant et en travaillant pour faire les choses.

Et surtout surtout n’invoquez pas le manque de talent ou de chance pour ne rien faire. Travailler un peu tous les jours est la meilleure chose à faire pour avoir du talent et de la chance.

398. Travailler.

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *