432. Vous n’attrapez pas du poisson avec des fraises à la chantilly

J’ai emprunté le titre de cet épisode à l’auteur Dale Carnegie. Il illustre parfaitement la démarche que vous devez faire quand vous imaginez vos contenus et votre aimant à client.

Le livre Comment se faire des amis de Dale Carnegie, ou plutôt Comment se faire des amis et influencer les gens si on traduit le titre original complet, est un bestseller mondial sorti en 1936. Mais je ne l’avais pas lu. J’ai écouté dimanche dernier une version audio pendant ma sortie running et il utilise cette image des fraises à la chantilly.

Dale Carnegie dit qu’il adore les fraises à la chantilly. Mais quand il va pêcher, il ne met pas des fraises à la chantilly au bout de sa ligne pour attraper le poisson. Il met des vers. Car les poissons préfèrent les vers.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Et cette image illustre exactement le concept de cible que ce soit pour votre audience, votre aimant à client et les produits / services que vous imaginez. Vous pouvez adorer les fraises à la chantilly, quand vous imaginez votre aimant à client à client vous devez trouver le vers qui va vraiment intéresser vos visiteurs.

C’est lui qui va les attirer et les convaincre de vous laisser leur adresse email (si vous l’agitez au bon endroit et le présenter de la bonne manière).

Placez-vous dans la tête de votre cible

Donc vous devez vous mettre à la place de votre visiteur type et vous questionner : comment je vais l’aider ? Quelles sont ses difficultés et ses plus grandes peurs ? Quelles sont ses aspirations à faire quelque chose ?

Vous allez imaginer votre contenu autour de ça, puis votre aimant à client et vos produits. Et cela peut faire changer beaucoup de chose.

Un lead magnet efficace pour vous avec connaissances avancées peut ne pas l’être du tout pour votre cible qui est débutante par exemple. Ou, à l’inverse, un lead manger trop simpliste peut attirer des clients que vous ne voulez pas.

432. Vous n’attrapez pas du poisson avec des fraises à la chantilly

— Bertrand Soulier

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *