438. Comment je transforme mes lectures en contenus et compétences

J’ai beaucoup questionné mes habitudes de lecture ces derniers temps. Et j’ai fait une petite synthèse du processus que j’utilise. Ce qui me permet en même temps de vous expliquer mon mode de fonctionnement.

Mieux lire

Cet été j’ai décidé de mieux lire. Bien entendu, le mieux est très personnel. Pour certains ce sera plus de livres, lire plus régulièrement, aborder de nouveau sujets, lire en anglais…

Mon mieux est double : retenir plus et surtout utiliser plus d’informations.

Accède à ma formation continue secrète

Tu veux aller plus loin ? Mes meilleurs conseils ne sont pas publiés sur le site !

Et voici comment je procède :

  • lire moins vite
  • prendre des notes (et faire des mindmaps)
  • tester,
  • expliquer et enseigner ce que j’ai lu.

Mon processus d’apprentissage

Lire moins vite

J’ai supprimé tous mes objectifs quantitatifs : nombre de livres par an, nombre de pages ou chapitres par jour. L’important n’est pas dans la quantité mais dans la qualité. Ainsi, je veux surtout prendre mon temps de transformer la lecture en données que je peux réutiliser. Ce qui m’amène à l’étape suivante.

Prendre des notes et mindmaps

Comme je le dis souvent, j’ai créé ma propre base de données. Je stocke dedans des idées, des références de pages, des citations, des explications. Je peux aussi faire des mindmaps des idées principales d’un livre. Forcément cela prend plus de temps mais je gagne du temps après. Car je peux réutiliser facilement ces notes par la suite.

Tester et expliquer et enseigner ce que j’ai lu

L’objectif n’est pas de lire. L’objectif est d’engranger de nouvelles idées, apprendre à faire de nouvelles choses. Donc l’étape suivante est de transformer ces informations en actions.

Le schéma est assez simple. Je découvre une idée, je creuse, je teste rapidement, je prends des notes sur l’impact. Je suis comme un chercheur scientifique : poser une hypothèse, tester, noter le résultat et en faire le bilan… Et ce bilan me sert sur la dernière étape.

Expliquer et enseigner

J’aime répéter que le mot apprendre est à double sens ou plutôt circulaire. Apprenons des choses pour nous et apprendre aux autres est une même action d’acquisition et solidification de son savoir et de ses compétences.

Quand vous faites l’un vous renforcez l’autre. Apprendre vous fait progresser et vous donne de la matière. Apprendre aux autres vous oblige à réfléchir à la compréhension parfaite du système pour être en mesure de l’expliquer.

Et ce apprentissage est nourri par l’expérimentation. C’est ce qui nourri mes formations, mes cours, le podcast, le blog mais aussi les conseils que je donne.

Expérimenter c’est préparer l’avenir

J’ai récemment eu un commentaire sur un iTunes estimant que j’étais « trop dans le retour d’expérience » et l’expérimentation. Et je veux bien. C’est plutôt une bonne nouvelle.

Ne chercher que ce qui a marché pour d’autre c’est resté coincé dans le passé. Expérimenter c’est construire l’avenir. C’est le processus qui permet de faire de nouvelles choses.

C’est aussi ce qui permet de se créer sa propre approche. Je ne me contente pas de recopier et reproduire ce que je lis et découvre. J’injecte dedans mes idées et mes tests. Cela en fait une matière première qui m’est propre et unique.

Et c’est aussi ça ma marque de fabrique : Apprendre, tester, expliquer et recommencer.

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *