439. Pourquoi choisir un réseau social de prédilection

Vous avez probablement l’impression qu’il faudrait être partout. Mais vous avez constaté que c’est difficile, probablement assez peu efficace et même pas très bon pour votre moral. Voici pourquoi et choisir un réseau…

On vous dit de faire des photos sur Instagram, de la curation sur Twitter, animer une page Facebook, publier sur Linkedin. On vous dit que c’est important pour votre visibilité et votre marque (personnelle). On vous dit qu’il faut publier tous les jours du contenu différent.

Accède à ma formation secrète

Un email rempli de conseils pour monter votre activité en ligne, partager votre passion et construire votre nouvelle vie.

Alors vous essayez mais vous passez beaucoup de temps alors qu’il est limité. Vous essayez de publier, vous mettez en place des plans compliqués. Vous y passez beaucoup de temps et pourtant vous n’avez pas le sentiment d’être plus visible. Pire vous vous négligez votre blog, votre podcast ou votre chaîne YouTube. Vous avez aussi moins de temps pour faire du sport, profiter de vos proches et vous reposer.

A ce stade, vous n’êtes pas loin d’exploser. Et pourtant il y a une solution. Elle est simple et il ne s’agit pas de tout arrêter. Mais simplement de revoir ce que vous faîtes. Cette solution se résume en trois points :

  1. Concentrez-vous sur le réseau sur lequel vous vous sentez à l’aise
  2. Comprenez et jouez à fond l’ADN de ce réseau
  3. Délaissez ou automatisez les autres réseaux

1. Concentrez-vous sur le réseau sur lequel vous vous sentez à l’aise

Ne regardez pas seulement les modes et tendances au moment de choisir un réseau. N’écoutez pas ceux qui vous disent que vous devez être absolument sur un réseau en particulier.

Choisissez le réseau sur lequel vous vous sentez le plus à l’aise. C’est une question d’ambiance générale, de types de publications, de façon d’agir des membres, de l’état d’esprit global. Un réseau social doit être favorisant et nous destructeur pour votre humeur et votre énergie.

Certains seront à l’aise dans la discussion de Twitter, d’autres craindront à l’inverse l’ambiance d’Instagram et la valorisation de l’image, d’autres aimeront le cadre relativement polissé de Likedin (bien qu’un peu trop saupoudré de storytelling à la con), d’autres encore adorent l’interaction de Facebook. Mais peut-être que votre truc est de vous amuser sur TikTok comme d’autres l’ont fait sur Vine.

Vous serez plus efficace sur un réseau sur lequel vous vous sentez à l’aise. Même si en apparence il est moins porteur vous serez gagnant. Mais à une condition qui m’amène au point suivant.

2. Comprenez et jouez à fond l’ADN de ce réseau

Vous devez comprendre exactement l’ADN du réseau choisi. Je ne parle pas d’algorithme, je parle de ce qui en fait ce qu’il est, son mode de fonctionnement profond. Vous devez le comprendre réellement en plus de la manière dont les outils fonctionnent. Cela concerne notamment les thématiques et l’état d’esprit.

Comprendre l’ADN c’est se mettre en phase avec le fonctionnement du réseau :

  • vous ne pouvez pas miser sur Twitter et ne poster qu’un message de temps en temps et ne pas participer aux discussions ;
  • vous ne pouvez pas miser sur Instagram et négligez la grille ou les stories. Vous devez faire les deux et chacune avec ses forces ;
  • Vous serez bien plus efficace sur Facebook en jouant le jeu des groupes et des discussions.

Mais, soyons honnête, ça va prendre du temps d’intégrer tout ça d’où mon troisième point.

3. Délaissez ou automatisez les autres réseaux

Ne perdez pas de temps à partager « juste un peu » sur les autres réseaux. Et même acceptez de n’avoir qu’une présence, pas d’activité. De toute façon en y étant pas vraiment vous n’aurez pas de résultat. Alors consacrez du temps à votre outil phare.

Et si vous souhaitez vraiment y être, automatisez. Bon je sais c’est un gros mot. Mais c’est pratique. Buffer ou des outils comme Coschedule vous permettent de le faire très bien et rapidement.

Vous pouvez programmer vos messages et publier sans même être présent sur le réseau ou même sans toucher à votre ordinateur ou smartphone.

Regardez juste ce qui se passe de temps en temps. Mais en faisant ainsi vous en aurez peu car vous ne développerez dans tous les cas pas votre présence. Mais vous le savez d’avance, donc pas de déception.

Conclusion

Ainsi, vous perdez pas trop de temps sur des réseaux sur lesquels vous ne vous investissez pas réellement. Et vous gardez votre temps et votre énergie sur un réseau dont vous appréciez l’esprit, sur lequel vous êtes à l’aise et que dont vous connaissez le fonctionnement. Ce sera bénéfique tôt ou tard.

Gardez en tête qu’il vaut mieux être réellement fort et actif sur un réseau que très moyen sur trois réseaux ou plus.

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *