523. La pyramide du contenu

Il est n’est pas toujours facile de choisir entre les différents formats de contenu entre le texte, l’audio et la vidéo. Il y a bien entendu des éléments techniques à prendre en compte. Mais ce n’est pas le plus important. Car ces formats ont un impact direct dans le lien que vous pouvez créez avec votre audience.

Imaginons nos trois grands types de contenus :

  • Texte : blog, email ;
  • Audio : podcast ;
  • Vidéo : principalement YouTube, mais pas que.

Pour cet épisode je mets volontairement la photo de côté. C’est un cas à part d’autant que des plateformes comme Instagram sont désormais plus des espaces de blogging que de pure photo.

La difficulté augmente en montant dans la pyramide

Le constat est simple. Plus vous montez vers le sommet de la pyramide et plus c’est difficile.

Le texte est un outil très simple à créer, modifier, éditer, publier, diffuser. Vous n’avez besoin d’aucun matériel particulier. Vous avez le temps que vous voulez, vous vous organisez comme vous voulez.

Même si vous ne vous sentez pas à l’aise à l’écrit vous pouvez facilement progresser dans ce domaine. Ou alors utiliser certaines astuces pour passer d’un format oral à de l’écrit (dictée, retranscription…). Certains auteurs passent aussi par des correcteurs et éditeurs.

Avec l’audio vous montez d’un étage dans la pyramide en niveau de difficulté. Plus de matériel, plus de contraintes techniques et organisationnelles, vous devez maitriser votre voix, apprendre le montage, la diffusion…

Et la vidéo est encore l’étage au-dessus. Tout prend plus de temps à faire, car il y plus de contraintes et de matériel. Vous devez maitriser le son, l’image, l’éclairage, le décor, l’installation prend plus de temps, le montage prend plus de temps… Et obtenir une très bonne qualité est plus difficile.

Autrement dit à chaque pas vers le haut de la pyramide vous augmentez la difficulté. Mais est-ce que ça vaut le coût ? C’est ce que nous allons voir ensuite.

L’impact augmente en montant dans la pyramide

Potentiellement il est très intéressant de faire l’effort de monter dans la pyramide. Car l’impact que vous avez sur votre audience augmente aussi quand vous montez dans la pyramide.

Le texte crée un premier socle. Mais l’audio ajoute une dimension dans l’intimité et la confiance. Quand on commence à entendre votre voix, on entend votre manière de parler, votre rythme, la cadence de vos mots, l’énergie que vous allez mettre dedans. Et surtout on perçoit et ressent votre passion et l’intensité que vous mettez dedans. Tout cela devient vrai et perceptible

Il est très compliqué d’arriver à le faire avec le texte. Surtout que le texte reste lu par votre lecteur. Car même s’il existe de nombreuses techniques d’écriture, une chose reste vraie : la voix qu’entend votre lecteur est la sienne qui lit votre texte avec sa propre interprétation et son état d’esprit.

Alors que quand vous passez à l’audio vous pouvez faire ressentir toute une palette de sentiments beaucoup plus intensément et vous augmentez vos chances qu’ils se connectent avec vous.

Et quand vous passez à la vidéo, c’est encore plus fort. Car votre audience voit votre visage, votre sourire, vos yeux, votre regard. Vous lui parlez directement, vos mouvements reflètent encore plus votre énergie. Et l’espèce humaine crée plus de connexions avec l’image. Votre audience a le sentiment de vous connaître.

On le constate avec les youtubeurs, les fans ont l’impression que c’est un ami qui leur parle. Et n’est-ce pas ce que nous recherchons ?

La pyramide du contenu

Quand vous montez dans la pyramide vous augmentez la difficulté mais aussi l’impact et l’émotion de vos contenus.

Cette pyramide est le chemin pour créer des superfans

Cette pyramide vous permet de vous situer dans vos compétences personnelles. Mais aussi de décider quels types de contenus vous pouvez faire et de savoir pourquoi vous voulez monter dans la pyramide. Et surtout ce que vous devez faire pour en profiter.

Car vous devez vous créer votre propre système de contenu. Celui qui marche pour vous.

Cette pyramide ne représente pas seulement les paliers techniques, mais aussi la force du lien que vous créez.

Mais pour en profiter, vous ne devez pas oublier que vous le faites justement pour ça. Quelques exemples :

  • faire un podcast ce n’est pas prendre son texte écrit et le lire, il faut y ajouter l’intensité, le faire vivre ;
  • quand vous faites de la vidéo vous devez créez une connexion avec les yeux d’où l’importance de regarder dans l’objectif ;
  • votre attitude physique ne compte pas en texte, s’entend à l’audio, se voit en vidéo.

Donc si vous décidez de monter dans la pyramide, ne considérez pas que la technique. Mais faites-le pour augmenter clairement l’impact que vous avez sur votre audience et pour augmenter le degré de connexion que vous créez entre vous et votre audience.

C’est la condition qui va vous aider à créer petit à petit cette relation que nous cherchons : trafic > audience > clients > superfans.

523. La pyramide du contenu

— Bertrand Soulier

Soutenez moi via Patreon

Si vous appréciez le podcast et mes contenus, vous avez la possibilité de montrer que vous appréciez le travail accompli, de m’encourager et de m’aider à continuer via Patreon.

Les Patrons disposent d’un fil de podcast privé. Je réponds aussi à leurs questions en priorité. Ils bénéficieront aussi des avant-premières sur les nouveaux contenus et mes futures formations. Merci du fond du cœur à tous ceux qui choisiront de le faire !!

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *