554. Comment profiter de Clubhouse pour développer sa marque personnelle en tant que créateur de contenu

Clubhouse est le réseau social qui grimpe fort en ce moment. Dans cet épisode de La Vie Créative je vous explique son concept, ses limites et surtout mes conseils pour en profiter pour faire connaître et grossir votre marque personnelle.

Clubhouse en quelques mots

Difficile de ne pas avoir entendu parler de Clubhouse ces dernières semaines. Surtout depuis l’arrivée de quelques stars et d’entrepreneurs célèbres comme Elon Musk. D’ailleurs la présence d’entrepreneurs se confirme aussi pour la France.

Clubhouse reprend le concept de la libre antenne à la radio. Des émissions (rooms) sont ouvertes autour de thématiques. Tout le monde peut ouvrir une room, parler mais aussi donner la parole aux auditeurs qui le désirent. C’est donc de la discussion en direct .

Le boom de la discussion audio

Clubhouse s’inscrit dans la tendance plus large de l’arrivée plus importante de l’audio sur les réseaux sociaux. Oublié jusque là par les grosses plateformes, l’audio profite de la période de pandémie et de confinement pour se faire une place.

Les réseaux avaient commencé par introduire les messages audio. Periscope permettait de faire du podcast en direct. Mais Clubhouse va plus loin en proposant de la discussion audio et en ne faisant que ça. Ce qui existe déjà dans Discord et Telegram d’ailleurs.

Clubhouse permet ainsi de discuter sans sortir de chez soi et sans faire entrer les gens chez soi comme avec les applications de vision comme Zoom ou Microsoft Teams. En pleine Zoom Fatigue, Clubhouse semble donc plutôt salutaire.

Clubhouse accentue le syndrome FOMO

Le soucis avec Clubhouse c’est qu’il a tout pour vous visser un peu plus à notre smartphone. A commencer par son fonctionnement avec des discussions en temps réel.

Le syndrome FOMO (Fear of missing out – la peur de manquer une info) est donc enrichi par le concept même. Vous ne pouvez profiter de ClubHouse qu’en étant connecté quand d’autres personnes là pou discuter

Il faut être connecté au bon moment pour suivre la discussion et participer. Et il n’y a pas de replay. Donc la peur de manquer une information est renforcée. Et en fait Clubhouse est une application rapidement frustrante.

Clubhouse est frustrant

Clubhouse est une application frustrante pour diverses raisons. Déjà pour les utilisateurs Android qui n’y ont pas accès. Mais ça ne va probablement pas durer longtemps.

Mais surtout car elle requiert quelques conditions pour en profiter. Et notamment du calme.

J’ai fait l’expérience de vouloir suivre quelques discussions et notamment un jour avec ma fille à côté. Impossible de participer mais aussi de pouvoir vraiment écouter.

L’autre frustration, c’est que l’application vous envoie des notifications pour participer à des discussions alors que vous n’avez pas le temps ou que vous participer à d’autres discussions. FOMO je vous dis !!!!

Clubhouse : avenir ou complément du podcast ?

Rapidement, certains ont été tentés de dire que Clubhouse est le remplaçant du podcast. C’est à mon sens totalement faux.

Clubhouse ne remplacera pas le podcast

Déjà sur le mode de communication. Clubhouse est sur un fonctionnement synchrone et connecté alors que le podcast est un format totalement asynchrone et même déconnecté. Vous pouvez télécharger un fichier mp3 et l’écouter sans connexion.

Là où le podcast permet de s’éloigner du smartphone, Clubhouse vous oblige à être connecté. Vous pouvez sortir de l’application et faire autre chose. Mais si vous voulez participer vous devez reprendre l’app car il faut lever la main pour demander la parole. S’il n’y a pas de commentaire ou de texte certaines fonctions sont aussi visuelles.

Enfin, le podcast bénéficie d’un effet de longue traîne très fort. Je reçois souvent des commentaires de personnes ayant repris l’écoute des tous premiers épisodes. Sans replay, Clubhouse est dans l’éphémère. Mais cela peut ne pas durer.

Clubhouse comme complément d’un podcast ?

On peut imaginer Clubhouse comme un complément d’un podcast ou de toute autre créateur de contenu.

On peut même imaginer enregistrer des podcasts par ce biais. Faire un podcast en mode libre antenne est possible. Si on enregistre on peut le diffuser ensuite sur un flux classique. J’ai essayé et ça marche.

Attention, cela demande quelques manipulations techniques et surtout quelques vérifications sur le plan des conditions générales d’utilisation et la modération. Clubhouse vous affiche un gros message en rouge rappelant que vous pouvez vous faire virer.

Clubhouse me semble surtout un complément potentiel au podcast. Je ne le voix pas trop comme un espace de discussion sur un épisode en particulier quelques heures après la diffusion. Mais je l’imagine plutôt comme un moyen de créer du lien et discuter avec la communauté. C’est ce qui m’amène à la suite.

Conseils pour profiter de Clubhouse en tant que créateur de contenu

Voici maintenant mes conseils pour profiter de Clubhouse pour construire votre marque personnelle, développer du réseau et votre autorité dans votre thématique.

1 – N’oubliez pas que Clubhouse est un réseau social

Bien entendu cela commence pas un profil adéquat. Pour construire votre image il faut soigner un peu votre profil avec une photo sympa et une bio vendeuse. Sans oublier les liens vers vos réseaux sociaux.

Et surtout vous devez participer aux discussions en apportant de la valeur pour être vu. Comme ailleurs, votre visibilité dépend donc de vos interactions. Etre connecté en mode passif vous permettre d’apprendre des choses en suivant des personnes intéressantes et les discussions. Mais pour construire votre image il faut prendre la parole. Ce qui m’amène au point suivant.

2 – Participez aux discussions et amenez un point de vue pertinent et de la valeur

Clubhouse est un réseau de discussion. Donc vous pouvez aller discuter potentiellement avec n’importe qui présent du moment que vous trouvez une room qui vous intéresse.

La première chose est donc de repérer des rooms, prévoir du temps pour suivre les discussions programmées. Connectez-vous dès le début de la discussion et si vous pouvez apporter un élément intéressant demandez la parole pour apporter votre vision du sujet.

Si vous apportez de la valeur, nul doute que les gens vous demanderont de parler plus, regarderont votre profil et iront voir ce que vous faites.

3 – Créez des discussions intéressantes sur vos sujets de prédilection et montrez la valeur que vous pouvez apporter

Tout le monde peut créer une room (une discussion). Donc osez le faire. Dans ce cas rappelez-vous que vous devez être un bon animateur. Cela signifie :

  • Présenter le sujet,
  • Apporter votre vision,
  • Distribuer la parole,
  • Réagir à ce que si dit,
  • Modérer les propos,
  • Fixer des règles,
  • Inviter des gens intéressants,
  • Et ne pas hésiter à retirer la parole de ceux qui n’apportent rien ou ne jouent pas le jeu.

Bref vous devenez une sorte d’animateur radio. Ce ne sera pas simple au début. Mais c’est en le faisant régulièrement que ça deviendra plus naturel.

4 – Collaborez : Créer et participer à des discussions avec d’autres personnes

Comme dans le podcast, inviter des personnes dans vos discussions est un très bon moyen de vous créer un réseau mais aussi de gagner en visibilité.

Vos invités vous aident à faire grossir votre propre visibilité car leurs contacts sont prévenus de votre discussion.

Et bien entendu ils apportent leur valeur. C’est un très bon moyen de créer du contenu à forte valeur sur un sujet que vous ne connaissez peut-être pas forcément ou que vous voulez creuser.

5 – Créez vos formats et rendez-vous

La comparaison avec la radio ne s’arrête pas au format discussion. Vous pouvez en reprendre certains bons éléments : des formats et des rendez-vous.

Vous pouvez par exemple imaginer un rendez-vous régulier quotidien ou hebdomadaire sur votre thématique. Vous pouvez créer la room à l’avance et les gens peuvent s’inscrire. S’il est régulier, le rendez-vous va rapidement s’inscrire dans les habitudes des auditeurs.

De même, n’hésitez pas à tester vos formats. Vous pourriez organiser des interviews collaboratives, des discussions sur des livres, du live autour d’un événement, des débats…. A vous de tester !

6 – Pensez à votre audience cible

Enfin, je le dis souvent, mais il est important aussi de faire un peu le tri dans les usages et ce que vous pouvez entendre et faire. J’ai vu de nombreuses rooms qui sont peut intéressantes sur un sujet qui m’intéresse car je ne suis pas dans la cible.

Par exemple, une room sur le podcasting était animé par des podcasteurs débutants. Elle était intéressante pour des débutants mais ennuyeuse pour moi. Dans ce cas la solution est de prendre la parole pour apporter des conseils et aider les débutants.

Mais vous pouvez aussi créer des rooms plus spécifiques pour un public plus avancé si tel est votre cible ou votre envie de discussion. Il y a de la place pour tout le monde. Surtout au début.

Testez car la discussion audio va s’installer

Clubhouse est encore à ses débuts. La plateforme va évoluer et murir. Certains arguments peuvent ne plus être valables dans quelques mois mais les fondamentaux resteront.

La discussion audio va s’installer probablement durablement. Twitter et Facebook vont créer leurs propres Clubhouse. Et ce format existe dans Telegram ou Discord.

Profitez ainsi de Clubhouse comme une zone d’expérimentation. Comme tout le monde débute c’est facile. Beaucoup de personnes ont le badge Newbie et disent encore « c’est ma premiere fois » quand ils prennent la parole.

C’est probablement un réseau très intéressant pour construire votre marque personnelle et bâtir votre légitimé. Mais probablement pas seul. Votre profil doit donc indiquer où vous suivre par ailleurs et comme vous contacter.

Et bien entendu vous me retrouverez dessus sous le nom @bertrandsoulier

554. Comment profiter de Clubhouse pour développer sa marque personnelle en tant que créateur de contenu

— Bertrand Soulier

Mini-formation gratuite

Pourquoi les gens écoutent (et pourquoi ils n’écoutent pas) votre podcast

J’ai mis du temps avant de faire décoller mes podcasts. Il me manquait une chose. Une clé essentielle pour comprendre quel podcast j’avais vraiment envie de créer et quel podcast de moi les gens voulaient vraiment écouter. J’ai perdu beaucoup de temps. Et je veux vous en faire gagner. C’est le but de la démarche que je vous propose ici.

J’ai extrait de mes formations quelques outils qui vont vous à penser votre podcast pour le lancer sur de bonnes bases. C’est une étape capitale avant de vous lancer dans la création.

Mais c’est l’étape que personne ne vous propose de faire de manière aussi détaillée.

Je veux me créer mon podcast

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *