555. Que retenir de Daft Punk pour construire notre marque

Dans cet épisode j’ai décidé d’analyser quelques éléments qui selon moi font la force du parcours et de la marque Daft Punk. Et ce que nous pouvons en retenir pour notre propre marque personnelle.

Daft Punk a annoncé sa séparation cette semaine après 28 ans. Un émoi mondial comment en témoignent les 21 millions de vues sur leur vidéo d’annonce, Epilogue.

Un tel succès est inspirant. Pour les musiciens. Mais pour tous ceux qui aspirent à une vie créative en ayant qu’une fraction de ce succès. Alors j’ai regardé un peu leur carrière pour en tirer quelques enseignements.

Idée reçue : le casque n’est pas la raison du succès de Daft Punk

Le succès ne vient pas du secret sur leur personnalité. Contrairement à Banksy ou JR nous savons qui sont les Daft Punk. Les Daft Punk sont Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homen Christo.

S’il suffisait d’être masqué pour avoir du succès nous serions tous en tête des classements. Difficile de dire s’ils auraient eu le même sans casque. En revanche le casque est un élément de marque important.

Les Daft Punk n’ont pas eu que du succès

Avant d’être Daft Punk, ses fondateurs ont créé un groupe de rock nommé Darlin’ composé avec le futur guitariste du groupe Phoenix. Le nom était un hommage à une chanson des Beach Boys. Surprenant non ?!

En 1993 ce groupe a sorti deux titres sur un label anglais indépendant. Ils ont fait quelques milliers de ventes sans déclencher le moindre émoi. Mais ils ont reçu une « magnifique » critique de l’hebdo anglais Melody Maker qualifiant leur musique de « a daft punky thrash » autrement dit un « déchets de punk idiot »

La critique aurait pu les décourager ils en ont fait un nom amusant

Les Daft Punk ont tracé leur propre chemin

On remarquera que leur succès s’est construit sur le succès public et non sur la presse, les récompenses ou les salutations de la profession. Certes ils ont reçu des récompenses prestigieuses pendant leur carrière. Mais pas seulement.

S’ils ont été récompensé pour les Grammy Awards, ils n’ont jamais reçu de victoire de la musique, cérémonie qu’ils boudent même. En fait, ils n’ont été nominés qu’après 20 ans de carrière dans la catégorie meilleur spectacle. Et c’est Olivia Ruiz qui l’a emporté devant eux.

Ce qui ne les a pas empêché de vendre des millions de disques.

Les Daft Punk ont leur propre style

Le duo a son propre style musical bien entendu. Le duo a expérimenté beaucoup de choses. Ils ont utilisé beaucoup de nouvelles sonorités et créé leur propre style.

Mais ils n’ont pas cherché à le faire parfaitement. Leur premier album Homework s’est vendu à 2 millions d’exemplaires avec le fameux Around The World mais a été critiqué pour son côté brut et ses conditions de mixage aléatoire entre les morceaux. De là est né le « son Daft Punk ».

Discovery sorti 4 ans plus tard a aussi créé la controverse à sa sortie chez les fans et la presse. On y trouve leurs fameuses voix déformées par des talkbox comme dans Harder, Better, Faster, Stronger. Un succès mais pas forcément bien accueilli au départ.

Les Daft Punk ont suivi leur rythme

Si le duo a 28 ans, ils n’ont sorti que 4 albums studios seulement. Ce ne sont pas les musiciens les plus productifs. Ils n’ont pas sorti que des hits mais chaque album avait quelques pépites.

Une marque forte qui n’est pas basée sur leurs frasques « people »

Les Daft Punk ont construit leur succès sur leur art et pas sur les frasques people. Et pour cause ils ont décidé de séparer leur vie privée et la marque Daft Punk. Le casque était pour eux une manière de séparer très clairement les deux.

La marque Daft Punk dépasse la musique

L’univers Daft Punk qui n’est pas que musical. Les casques, les symboliques comme le triangle, le style des clips, la scénographie est très forte.

Et ils ont participé à de multiples projets. Des collaborations musicales bien entendu comme avec le chanteur Pharell Williams et le légendaire guitariste disco Nile Rodgers.

Mais ils ont travaillé sur d’autres projets comme des musiques de film ou une apparition dans un jeu vidéo.

Ils ont expliqué cette démarche au magazine Tsugi en 2007 :

 « Nous avons toujours essayé de créer un univers musical, visuel et esthétique global. Dans notre travail, la musique n’a pas une place aussi centrale que chez la plupart des autres groupes. (…) Nous avons toujours voulu nous inscrire dans une démarche plus large que celle de musiciens enchaînant mécaniquement les albums et les tournées. »

Et s’ils ont été faits chevaliers dans l’ordre des Arts et des Lettres c’est par cette participation à divers univers.

Daft Punk est presque une « religion »

Le mot peut paraître fort et pourtant on retrouve cette logique dans la construction de la marque, l’utilisation répétées des symboles. Mais aussi dans leur manière de développer le concept :

« C’est une sorte de micromythologie qui est une construction divertissante. Ce qui pouvait être une démarche strictement personnelle, idéologique ou politique, est devenu une démarche artistique. »

« Ça nous a permis de garder notre âme d’enfant. Et c’est plus apte à faire rêver les gens que nos visages. On a réussi à travailler sur une sorte de culte de notre projet artistique mais en éliminant tout culte de la personnalité. »

Alors si le mot religion est trop fort, nous pourrons utiliser celui de mouvement. Celui dans lequel se sont engouffrés d’autres musiciens français mais aussi tous leurs fans. A nous maintenant.

Icône par Svengraph

555. Que retenir de Daft Punk pour construire notre marque

— Bertrand Soulier

Mini-formation gratuite

Pourquoi les gens écoutent (et pourquoi ils n’écoutent pas) votre podcast

J’ai mis du temps avant de faire décoller mes podcasts. Il me manquait une chose. Une clé essentielle pour comprendre quel podcast j’avais vraiment envie de créer et quel podcast de moi les gens voulaient vraiment écouter. J’ai perdu beaucoup de temps. Et je veux vous en faire gagner. C’est le but de la démarche que je vous propose ici.

J’ai extrait de mes formations quelques outils qui vont vous à penser votre podcast pour le lancer sur de bonnes bases. C’est une étape capitale avant de vous lancer dans la création.

Mais c’est l’étape que personne ne vous propose de faire de manière aussi détaillée.

Je veux me créer mon podcast

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *